Georges Athanasiadès à l'orgue de Saint-Maurice, pour un tournage de la TSR | Capture d'écran
Suisse
Georges Athanasiadès à l'orgue de Saint-Maurice, pour un tournage de la TSR | Capture d'écran

Le chanoine Athanasiadès: organiste à Saint-Maurice depuis 70 ans

16.11.2018 par Bernard Litzler

Dimanche 18 novembre 2018, l’Abbaye de Saint-Maurice va honorer les 70 ans de titulariat du chanoine Georges Athanasiadès comme organiste. La messe radiodiffusée de 9h sur Espace 2, puis une célébration festive à 10h30 vont marquer d’une pierre blanche cet anniversaire particulier.

L’orgue, c’est son terrain de jeux. Et celui de la basilique de Saint-Maurice possède les caractéristiques de son organiste. Riche avec ses 75 jeux, 5000 tuyaux, son carillon, riche aussi du talent d’un chanoine, Georges Athanasiadès, qui le fait chanter comme personne.

Aujourd’hui âgé de 89 ans, le chanoine fête le 18 novembre les 70 ans de son installation comme organiste titulaire de l’Abbaye de St-Maurice. 70 ans de passion, 70 ans d’accompagnements musicaux pour la liturgie qui continuent d’émerveiller ses auditeurs.

Des centaines de fois pour la radio

A 9h05, la messe radiodiffusée en la basilique et transmise sur Espace 2 sera animée par un quatuor vocal issu de l’Ensemble vocal de Saint-Maurice, placé sous la direction de Charles Barbier, avec le chanoine Athanasiadès aux claviers. Et à 10h30, une célébration aura lieu pour marquer de manière particulière sept décennies de titulariat.

“J’ai sans doute joué des centaines de fois pour les messes de la radio, confie le chanoine au téléphone. Au début, la messe de Saint-Maurice passait tous les 15 jours et maintenant tous les mois“. En ce dimanche de mi-novembre, une fois encore il a tenu à jouer de «son» orgue pour l’office radiodiffusé. “J’ai bien des souvenirs avec la radio, dit-il. J’ai travaillé avec le chanoine Jacques Haas, avec André Babel, avec André Kolly et bien d’autres“.

Riche tradition musicale

Le chanoine Roland Jacquenoud, prieur de l’Abbaye, situe l’événement du 18 novembre: “Qu’il ait été titulaire si longtemps, c’est exceptionnel. Et la célébration de dimanche, après la messe, sera une manière de rendre grâce pour sa participation fidèle à nos offices“. Cet office sera accompagné de pièces jouées par le chanoine Athanasiadès, qui garde le silence sur la nature des œuvres qu’il interprétera.

La carrière de ce musicien hors pair l’a conduit souvent à l’étranger. Organiste et compositeur, mais aussi conférencier, Georges Athanasiadès a “emmené Saint-Maurice aux quatre coins du monde“, disait de lui l’ancien Père-Abbé Mgr Henri Salina. Les Etats-Unis, l’Afrique, le Japon et la Chine ont eu le privilège de l’entendre. Il a également enregistré une quinzaine de disques et participé à des concours internationaux (Franz Liszt à Budapest, Clara Haskil à Vevey notamment).

Orgue inauguré en 1950

Ses liens étroits avec la musique sont nés dans le cercle familial, son père étant pianiste, chef de chœur et prof de musique au Collège de l’Abbaye. Il va étudier la théologie, les lettres allemandes et la musicologie. Son rêve? “Devenir chimiste“. Mais à 17 ans, “entre la maturité écrite et la maturité orale“, il a un coup de foudre: il sera chanoine à Saint-Maurice. En 1952, à l’âge de 23 ans, Georges est ordonné prêtre.

L’orgue de la basilique est, lui, entré en service en 1950: il remplacé l’ancien instrument détruit par la chute d’un rocher. “L’orgue a été inauguré le 28 juin et je suis entré en fonction le 29 juin“, confie le chanoine. Dans une communauté à la riche tradition musicale, où émergent les noms de Louis Broquet et de Marius Pasquier, le jeune Athanasiadès va faire valoir son jeu expressif allié à une technique parfaite.

A 80 ans à Pékin

Mais son horizon ne s’arrête pas aux claviers et au pédalier de son instrument agaunois. Le chanoine Athanasiadès va donner des centaines de concerts à l’étranger, avec un talent reconnu. Date-clé récente, en 2009, à l’âge de 80 ans, il joue à Pékin, au National Center for Performing Arts. Le début d’une longue amitié avec le pays asiatique.

En 2019, année de ses 90 ans, le chanoine Athanasiadès a inscrit à l’agenda son dernier concert en Suisse. A l’occasion du nouvel An chinois, sous l’égide de l’Association Orchidée rose – Suisse et Chine Culture, il jouera le 9 février à 17h à la basilique de Saint-Maurice avec le violoniste Pierre Amoyal et la soprano Donghua Cordonier. “Il faut bien savoir s’arrêter un jour“, confie-t-il. (cath.ch/bl)


Le chanoine Cyrille Rider fait découvrir les crus de l'Abbaye | © Switzerland Tourism/Giglio Pasqua

Saint-Maurice: un carnotzet dans le clocher (7/8)

le clocher de l'Abbaye de St-Maurice abrite le plus grand carillon de Suisse (photo: Abbaye de St-Maurice)

L’internat de Saint-Maurice fermera ses portes en 2020

Actualités ›