Les funérailles du cardinal Jean-Louis Tauran le 12 juillet 2018 | youtube.com
Vatican
Les funérailles du cardinal Jean-Louis Tauran le 12 juillet 2018 | youtube.com

Le "grand esprit apostolique" du cardinal Tauran salué, au cours de ses obsèques

12.07.2018 par I.Media

Le cardinal Jean-Louis Tauran, décédé le 6 juillet 2018, a “dédié sa vie” à l’Eglise et au Saint-Siège, a salué le cardinal Angelo Sodano. Le Doyen du Collège cardinalice s’exprimait lors de la messe de funérailles du cardinal français, célébrée le 12 juillet dans la basilique Saint-Pierre, au Vatican.

Les obsèques du cardinal Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux au moment de son décès, étaient célébrées à l’autel de la chaire de la basilique vaticane. Un évangéliaire ouvert était posé sur le cercueil de bois sombre installé à même le sol. Le pape François était présent, sans toutefois concélébrer.

En tant que doyen du Sacré collège, le cardinal Sodano, 90 ans, a présidé cette cérémonie. Les deux hommes se connaissaient bien puisque le cardinal Tauran a été secrétaire pour les relations avec les Etats entre 1990 et 2003, alors que le cardinal Sodano était quant à lui secrétaire d’Etat. Ce qui a permis au cardinal italien d’être “témoin du grand esprit apostolique” du Français.

Une “grande figure”

Ce dernier a “dédié sa vie” pour l’Eglise, en particulier par le service au Saint-Siège, a poursuivi le doyen du Collège cardinalice affirmant en conserver un souvenir reconnaissant. Car il s’agit d’une “grande figure” qui a suivi les Béatitudes, “comme des étoiles lumineuses sur son chemin”.

A la fin de la cérémonie, le pape François a présidé le rite de l’ultima commendatio et de la valedictio – le dernier adieu. Visiblement ému, le Souverain pontife a ainsi encensé le cercueil du cardinal, avant de l’asperger d’eau bénite.

Représentant personnel du chef d’Etat français

L’assistance, particulièrement nombreuse, était notamment composée de membres du corps diplomatique et de représentants d’autres religions – musulmans, taos ou encore sikhs. Alain Juppé était également présent, en tant que maire de Bordeaux, ville d’origine du cardinal Tauran, et que représentant personnel du président de la République française.

L’ancien président de dicastère doit temporairement être enterré au cimetière romain du Verano, a appris I.MEDIA. Puis, il devrait être transféré dans la crypte de l’église romaine de Saint-Apollinaire, dont il était le cardinal titulaire. (cath.ch/imedia/xln/gr)


Actualités ›