Mgr Christophe Pierre, nonce apostolique aux Etats-Unis (Photo:  Radio Vatican)
International
Mgr Christophe Pierre, nonce apostolique aux Etats-Unis (Photo: Radio Vatican)

Le nonce aux Etats-Unis exhorte les évêques américains à faire preuve d’unité 

12.06.2019 par I.Media

“Même dans les différences, il est important de ne pas perdre de vue la profonde unité que nous partageons”, a déclaré Mgr Christophe Pierre, nonce aux Etats-Unis, aux évêques américains. Le diplomate français s’est exprimé dans un message envoyé à l’occasion de leur assemblée générale à Baltimore du 11 au 13 juin.

Lors de leur rencontre de novembre dernier, certains évêques américains ont exprimé des “dissensions” au sujet de la demande du Vatican de reporter à plus tard le vote sur des mesures liées à la crise des violences sexuelles commises par le clergé. Certains évêques, a redouté le prélat, pourraient dès lors être tentés de “se retirer ou de s’isoler dans leurs propres diocèses”, plutôt que de “rechercher une voie constructive”, a rapporté le site du National Catholic Reporter le 11 juin 2019.

Conduire l’Eglise vers une conversion missionnaire et pastorale

Pourtant, “travailler ensemble nous donne l’occasion de parler et d’écouter”, a déclaré Mgr Pierre dans ce message délivré lors de l’ouverture de l’assemblée générale. Le nonce quant à lui était déjà Rome pour participer à la conférence des nonces souhaitée par le pape François. La collaboration est essentielle dans la mesure où “l’unité prévaut sur le conflit”, a martelé le Français.

Cet appel fait écho à la lettre du pape François  adressée aux évêques américains en janvier 2019 alors qu’ils suivaient à sa demande une retraite spirituelle. Pour répondre aux scandales des abus, avait-il exhorté, il est nécessaire de discerner en libérant son cœur “des compromissions et des fausses certitudes”. Il les avait alors appelé à “embrasser” la situation présente dans une attitude collégiale et paternelle, pour conduire l’Eglise vers une conversion missionnaire et pastorale.

Unis, “même au milieu de désaccords honnêtes”

Les évêques, a encore insisté le nonce aux Etats-Unis, doivent donc “être capables de parler honnêtement et sans hésitation”. Car, pour le diplomate français, “le Saint-Esprit garde l’Eglise unie même au milieu de désaccords honnêtes”.

Le nonce a reconnu par ailleurs le désir des évêques américains d’agir rapidement pour faire face aux nouvelles crises liées aux abus sexuels perpétrés par le clergé. Mais selon lui, le report des votes a permis à l’Eglise américaine de participer plus pleinement au sommet du Vatican de février sur la protection des mineurs.

“L’une des raisons pour lesquelles le Saint-Père a demandé un délai était que toute l’Eglise avait besoin de marcher ensemble, de travailler de manière synodale”, a-t-il affirmé, afin de rendre le chemin plus clair. Il s’agit dorénavant de “de marcher ensemble”, et de mettre en place des actions concrètes mais “sans qu’un groupe ne devance l’autre, ou qu’un autre ne soit trop en retard”. (cath.ch/imedia/ah/be)


Le 'Projet Angela' porte le nom de la première de ces esclaves africains arrivés en Virginie le 20 août 1619 | © wordandway

Les Eglises commémorent les 400 ans de l'esclavage aux Etats-Unis

Les victimes d'abus dans l'Eglise sont parfois réticentes à dénoncer leurs agresseurs | photo d'illustration © Felipe Benavente/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Abus sexuels: nouvelles plaintes civiles dans l'Etat de New York

Actualités ›