Enfants dans le camp de réfugiés de Zaatari, au nord de la Jordanie (photo Maurice Page 2014)
Vatican
Enfants dans le camp de réfugiés de Zaatari, au nord de la Jordanie (photo Maurice Page 2014)

Le pape François allume un cierge pour les enfants syriens

02.12.2018 par I.MEDIA

Après la prière mariale de l’Angélus, le pape François a allumé un cierge pour les enfants de Syrie meurtris par huit ans de guerre, le 2 décembre 2018.Il ouvrait ainsi symboliquement la campagne de prière, d’aide et de solidarité lancée par l’Aide à l’Eglise en détresse (AED) pour les chrétiens de Syrie.

Le pape a allumé ce cierge devant les très nombreux fidèles rassemblés sous ses fenêtres, sur la place Saint-Pierre. Cette bougie a été fabriquée par un artisan de la vieille ville de Damas et comporte notamment des photos d’enfants, originaires d’Alep pour la plupart.

En ce temps d’espérance que représente l’Avent, “j’aimerais faire mienne l’espérance de paix des enfants de Syrie, meurtris par une guerre qui dure maintenant depuis huit ans. Que ces flammes d’espérance dissipent les ténèbres de la guerre”, a expliqué le pape François, tenant dans ses mains le cierge allumé.

“Prions et aidons les chrétiens à rester en Syrie et au Moyen-Orient en tant que témoins de la miséricorde, du pardon et de réconciliation. Que Dieu notre Seigneur pardonne à ceux qui font la guerre, ceux qui fabriquent des armes pour se détruire, et puisse convertir leur cœur”, a-t-il poursuivi.

Intitulée des ‘Bougies pour la paix en Syrie’, l’initiative est un appel de l’AED à “répondre au cri de paix des enfants de Syrie“, explique un communiqué de la fondation de droit pontifical. Depuis le début du conflit syrien en 2011, l’association a déjà versé près de 30 millions d’euros pour des projets de soutien dans le pays. (cath.ch/imedia/pad/mp)


Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas | © Jacques Berset

Syrie: le nombre des chrétiens a dramatiquement diminué

Partout dans les villages chrétiens de la Plaine de Ninive, en Irak, les terroristes de Daech ont mutilé les images du Christ | © Jacques Berset

"Il y a aujourd’hui plus de martyrs qu’aux premiers siècles", affirme le pape François

Actualités ›