Pèlerins chinois à Notre-Dame de Sheshan, près de Shanghai  | ©  le-gardien.blogspot.com
Vatican
Pèlerins chinois à Notre-Dame de Sheshan, près de Shanghai | © le-gardien.blogspot.com

Le pape François exprime sa proximité avec les catholiques de Chine 

22.05.2019 par I.Media

Au terme de l’audience générale du 22 mai 2019, le pape François a rappelé que le 24 mai, l’Eglise célèbre la fête de Marie auxiliatrice, vénérée en Chine sous le nom de Notre-Dame de Sheshan, le plus célèbre sanctuaire marial chinois qui se trouve près de Shanghai.

Le pontife a invité à prier pour que les catholiques chinois puissent être “des témoins de charité et de fraternité”, en restant toujours unis dans la communion de l’Eglise universelle.

“Je me permets d’exprimer ma proximité et mon affection à tous les catholiques en Chine, lesquels, entre fatigues et épreuves, continuent de croire, d’espérer et d’aimer”, a encore lancé le pape François à la fin des salutations aux pèlerins.

Souci de l’unité de l’Eglise en République populaire de Chine

Cet appel s’intègre dans les efforts menés par le Saint-Siège pour soutenir l’unité de l’Eglise catholique en République populaire de Chine, après la signature en septembre 2018 d’un Accord provisoire sur les nominations d’évêques, rappelle Vatican News.

Dans un entretien récent au quotidien chinois Global Times, le cardinal  Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Vatican, a salué des avancées dans le dialogue entre Rome et Pékin, soulignant notamment que les célébrations pascales avaient pu se dérouler dans de bonnes conditions cette année.

L’Esprit Saint “protagoniste principal de la prière”

Par ailleurs, au cours de sa catéchèse, le pape François a insisté sur l’importance du Saint-Esprit, “protagoniste principal” de la prière. Il est “celui qui prie en nous”, celui qui “souffle dans le cœur du disciple”. Pour prier, il faut donc se faire petit pour laisser entrer l’Esprit.

C’est le mystère de la prière chrétienne a-t-il poursuivi: par la grâce, chacun est attiré par ce “dialogue d’amour” de la Très Sainte Trinité. “Ainsi, porté par l’amour de Jésus qui a été jusqu’à éprouver l’abandon de Dieu, nous pouvons prier dans toutes les situations ‘mon Dieu’ parce qu’il est notre Père. Et nous sommes appelés à lui confier sans cesse nos frères et sœurs en humanité, pour qu’aucun d’eux, en particulier les pauvres, ne reste sans consolation et sans avoir part à cet amour”. (cath.ch/imedia/ah/be)


Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Vatican | © Jacques Berset

Le cardinal Parolin déplore l’hostilité envers le magistère du pape

La pratique du Falun Gong allie des exercices physiques et de méditation | © Jboradcast/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Chine: 20 ans de persécutions contre le Falun Gong

Actualités ›