Le pape François reçoit le métropolite orthodoxe Rastislav de Tchéquie et de Slovaquie

Face aux persécutions, les chrétiens doivent trouver une grande unité, a déclaré le pape François le 11 mai 2018 au métropolite Rastislav, primat de l’Eglise orthodoxe tchèque et slovaque, en visite à Rome.

S’ils ne peuvent pas communier ensemble, a observé le métropolite Rastislav, catholiques et orthodoxes marchent ensemble dans ce monde «contemporain troublé» où le Christ est «quotidiennement crucifié». En premier lieu dans la souffrance de tant de chrétiens persécutés, particulièrement au Moyen-Orient.

Ces persécutions dans le monde, a approuvé le pape, sont un appel urgent à trouver une grande unité entre chrétiens. D’autant plus que les Eglises orthodoxe et catholique disposent d’un patrimoine commun de sainteté  composé d’un grand nombre de martyrs. Parmi eux figurent des premiers chrétiens reconnus saints par les deux Eglises, ainsi que des victimes de l’athéisme régnant lors de l’Union soviétique, a-t-il souligné.

Pour le pontife, les saints Cyrille et Méthode, reconnus par catholiques et orthodoxes, montrent que l’unité ne signifie pas l’uniformité mais la réconciliation des diversités dans l’Esprit Saint. Leur témoignage doit ainsi inspirer le dialogue œcuménique vers la pleine unité, a-t-il souhaité, en incitant à vivre la diversité dans la communion. Ces saints du 9e siècle ont en effet traduit l’Evangile en slave pour le rendre accessible aux peuples de la grande Moravie.

Le 7 juillet 2018 à Bari (Italie) le successeur de Pierre rencontrera d’autres responsables orthodoxes lors d’une rencontre de prière pour les chrétiens du Moyen-Orient. (cath.ch/imedia/ah/mp)

11 mai 2018 | 14:45
par Maurice Page
Martyrs (81), Oecuménisme (275), Orthodoxes (40)
Partagez!