International

Le Père Michel Kubler nommé à la tête des 'Pieux établissements' de la France à Rome

Le Père Michel Kubler a été nommé pour un mandat de cinq ans au poste d’administrateur des Pieux établissements de la France à Rome et à Lorette, à compter du 1er janvier 2019, a annoncé l’ambassade de France près le Saint-Siège, sur son compte Twitter, le 12 décembre 2018. Le Père Kubler, 63 ans, succède  au Père Bernard Ardura, religieux prémontré et président du Comité pontifical pour les sciences historiques.

En plus de l»«administration des églises françaises dans la capitale italienne, les Pieux établissements de la France à Rome et à Lorette gèrent un important patrimoine immobilier en Italie. L’institution est placée sous la responsabilité du ministère des Affaires étrangères via l’ambassade près le Saint-Siège. Cette nomination du Père Kubler s’inscrirait dans la volonté du Quai d’Orsay de rendre la gestion des Pieux établissements plus transparente. Le prêtre français succède au Père Bernard Ardura qui avait choisi de démissionner estimant ne plus avoir la confiance de l»«ambassade.

Dans cette même logique de transparence, l’Ambassade de France près le Saint-Siège avait  annoncé le 1er décembre 2018 la nomination de Béatrice Derouvroy Bernard, directrice de la co-entreprise entre AXA et la banque Monte dei Paschi di Sienna, au poste de trésorière des Pieux établissements. Elle succèdait à Pierre Blanchard, ancien fonctionnaire de l’Administration du patrimoine du Siège apostolique (APSA).

Un ex-journaliste nommé aux Pieux établissements

Ordonné prêtre en 1983 et membre de la congrégation des Augustins de l’Assomption, le Père Kubler a été mis en 1989 à la disposition du groupe Bayard Presse – fondé par les assomptionnistes, qui en sont toujours les propriétaires. Il entre ainsi à La Croix comme journaliste au service religion. De juillet 1997 à décembre 2009, il est le rédacteur en chef religieux du journal.

Ayant souhaité quitter le journalisme, il est nommé en 2010 à la communauté assomptionniste qui se reconstitue alors à Bucarest, en Roumanie, après 63 ans d’interruption du fait du régime communiste. Il assure alors un cours sur les médias à la faculté de théologie catholique et à la faculté de journalisme et de sciences de la communication de l’université de Bucarest. En 2017, le chapitre général des Augustins de l’Assomption le désigne comme secrétaire général et procureur général de la congrégation, avec résidence à Rome. (cath.ch/imedia/ah/mp)

Le Père Michel Kubler, religieux assomptioniste | Youtube
12 décembre 2018 | 13:27
par Maurice Page
Partagez!