Le Vatican facilite la dénonciation d'abus sexuels

D’ici la fin de l’année 2019, l’Etat du Vatican va se doter d’un système «public, permanent et facile d’accès» pour permettre la dénonciation de crimes et négligences en matière d’abus sur mineurs ou personnes vulnérables. L’Osservatore Romano en a fait l’annonce dans son édition du 31 juillet.

Vicaire du pape François pour le petit territoire de 44 hectares, le cardinal Angelo Comastri a communiqué cette information aux responsables des dicastères de la Curie romaine et aux assistants spirituels du Vatican. Ce système s’inscrit dans la suite des trois documents – un motu proprio, une loi et des lignes de conduite – publiés le 29 mars dernier et visant à prévenir et combattre les abus au sein du Vatican.

Ces mesures prévoyaient notamment la nomination par le vicaire pour l’Etat du Vatican d’un référent sur ces questions. Le cardinal Comastri a ainsi porté son choix sur Mgr Robert Oliver, américain et secrétaire de la Commission pontificale pour la protection des mineurs. Il sera donc notamment chargé de recueillir les témoignages de personnes ayant des informations ou suspectant des abus. XLN

1 août 2019 | 14:46
par redaction
Abus sexuels (561)
Partagez!