Pape Tawadros II, chef de l'Eglise copte orthodoxe d'Egypte (Photo:  popetawadros.org)
International
Pape Tawadros II, chef de l'Eglise copte orthodoxe d'Egypte (Photo: popetawadros.org)

Les coptes font le "jeûne de Notre-Dame" et prient pour l'évêque assassiné Epiphanios

10.08.2018 par Jacques Berset, cath.ch

Les chrétiens coptes orthodoxes du monde entier vivent actuellement la traditionnelle quinzaine du “jeûne de Notre-Dame”. Ils prient cette année d’une manière particulière pour leur patriarche Tawadros II ainsi que pour l’évêque Epiphanios, assassiné dans son monastère le 29 juillet 2018.

L’évêque Epiphanios, Abbé de Saint Macaire, dans la région désertique du Wadi Natroun – un monastère où vivent 130 moines coptes -, est au centre de ce temps de prière et de jeûne qui s’achèvera le 22 août. C’est à cette date que l’Eglise copte orthodoxe célèbre l’Assomption de Notre-Dame.

Entre temps, l’enquête sur les auteurs et le mobile du meurtre de l’évêque Epiphanios se poursuit sans que pour l’heure il n’ait été procédé à aucune arrestation ni inculpation.

Pas d’information sur l’auteur du crime

Selon des médias égyptiens, des représentants de l’Eglise copte orthodoxe auraient demandé à l’autorité judiciaire la confidentialité des résultats partiels de l’enquête, évitant indiscrétions et fuites de nouvelles finissant par alimenter la confusion.

Dans son dernier sermon hebdomadaire de mercredi, Tawadros II a eu des paroles de gratitude envers la réalité du monachisme copte, Il s’est dit confiant dans le fait que les communautés monastiques demeureront dans les déserts égyptiens “jusqu’à la fin du monde”. “Elles continueront à offrir également aux générations futures les richesses de leurs dons spirituels, qui ne peuvent être gaspillés par les faiblesses, les erreurs, les péchés et les crimes de personnes particulières”.

Le pape Tawadros veut rétablir la discipline dans les monastères

Selon le site dAl-Ahram Hebdo, le pape Tawadros II veut rétablir la discipline dans les monastères. Dimanche 5 août, le patriarche copte a décidé de renvoyer de la vie monastique un moine du monastère de Saint-Macaire, où a eu lieu l’assassinat de l’Abbé, âgé de 68 ans.

Le communiqué de l’Eglise affirme que “le comportement du moine Acheia Al-Makari n’est pas en accord avec les principes du monachisme (…) il a été décidé de le renvoyer du monastère de Saint-Macaire”. Or, selon les informations qui circulaient, le moine défroqué était en conflit, depuis février dernier, avec l’évêque tué une semaine auparavant.

Pratiques financières non compatibles

Réuni sous la présidence du patriarche de l’Eglise copte orthodoxe, le comité des affaires des monastères a pris des mesures visant à “rétablir la discipline dans les monastères” et à “conserver les traditions monastiques”.

Selon divers analystes coptes, les règlements en vigueur dans les monastères se sont assouplis au fil des décennies au point de remettre en cause le concept même du monachisme. “La pratique par les moines d’activités financières comme l’agriculture, le commerce et même l’industrie a fait entrer certains d’entre eux dans des conflits d’intérêt, une zone où ils ne devraient pas se trouver, car ils doivent se consacrer à la pratique religieuse”, déclare à Al-Ahram Hebdo le penseur copte Kamal Zakher.

Pas d’ordination de nouveaux moines

Il a été notamment décidé de suspendre pour un an, à partir du mois d’août 2018, l’ordination de nouveaux moines dans tous les monastères coptes orthodoxes d’Egypte. La fondation de nouveaux monastères est interdite, sauf sur les sites des anciens monastères, et sous le parrainage d’un monastère canonial. Le nombre de moines dans chaque monastère a été déterminé en fonction des besoins. Pour préserver les règles monastiques, les fidèles n’auront pas le droit d’assister à l’ordination des moines.

Un mois pour quitter les réseaux sociaux

D’autres restrictions seront désormais imposées aux moines. Ainsi, les moines qui apparaissent dans les médias pour n’importe quelle raison, ceux qui s’impliquent dans des activités financières, qui prennent part à des projets non requis par l’Eglise ou qui sortent de leurs monastères sans raison valable et sans l’approbation du monastère seront excommuniés, relève Al-Ahram Hebdo .

Par ailleurs, les moines ont un mois pour désactiver leurs comptes sur les réseaux sociaux. Le pape Tawadros lui-même a été le premier à annoncer la fermeture de ses comptes sur Facebook et Twitter et a été suivi par des milliers de fidèles. Plusieurs hauts responsables coptes ont d’ores et déjà fermé leurs comptes Facebook. (cath.ch/fides/alahram/be)

 

 

 

 

 

 


Anba Epiphanios, Père abbé de Saint Macaire, au Wadi Natroun | Capture d'écran

Egypte: un moine défroqué a avoué le meurtre de l'Abbé du monastère Saint-Macaire

L'évêque copte-orthodoxe Epiphane, abbé du monastère Saint-Macaire, à 90 km au nord-ouest du Caire |Twitter

Egypte: un évêque copte assassiné dans le monastère Saint-Macaire, au Wadi Natroun

Actualités ›