Les évangéliques du monde entier se donnent rendez-vous à l'Institut biblique Emmaüs

St-Légier: La «Déclaration de Lausanne» fête son 40ème anniversaire

St-Légier, 29 avril 2014 (Apic) Des délégations des quatre coins du globe sont attendues du 5 au 9 mai à St-Légier, au-dessus de Vevey et de La Tour-de-Peilz, pour fêter le 40e anniversaire de la «Déclaration de Lausanne». Ce texte essentiel, adopté en 1974 au Palais de Beaulieu à Lausanne par plus de 2’700 délégués évangéliques de 150 pays, a façonné en profondeur le rapport des évangéliques à la Bible, leur inscription dans la société et leur engagement missionnaire, souligne dans un communiqué le Réseau évangélique suisse (RES).

Une cérémonie officielle aura lieu le 7 mai 2014, en présence de nombreuses personnalités évangéliques et d’autres confessions. Parmi elles, Olaf Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil Oecuménique des Eglises. Les autorités politiques du canton de Vaud et de la ville de Lausanne y ont également été invitées. Une seconde cérémonie, ouverte à la population et aux évangéliques, aura lieu au Temple St-Martin à Vevey, le vendredi soir 9 mai.

Les responsables du «Mouvement de Lausanne», réseau d’évangéliques du monde entier, poursuivront à cette occasion leurs travaux de réflexion théologique. La «Déclaration de Lausanne» a été adoptée par 2’700 délégués évangéliques du monde entier. Ils avaient répondu à l’invitation pour le «Premier Congrès de Lausanne pour l’évangélisation du monde», lancée par l’évangéliste baptiste américain Billy Graham et le théologien anglican britannique John Stott. Pour Ram Gidoomal, président du «Mouvement de Lausanne» depuis 2011, ce congrès a eu un impact inédit sur l’unité évangélique: «Un réseau de vérité et de confiance était né». La «Déclaration de Lausanne» définit l’engagement des évangéliques à la fidélité de la Bible et à l’appel du Christ d’annoncer la Bonne Nouvelle de l’Evangile. Mais le document clarifie pour la première fois aussi les termes de l’unité des évangéliques entre eux et de l’inscription des évangéliques dans la société.

Ram Gidoomal indique que de nombreuses organisations missionnaires ou humanitaires évangéliques sont nées dans la foulée du Congrès de Lausanne. «Elles ont opté pour une approche holistique de la personne, contre une approche purement spirituelle jusqu’alors», précise le Britannique.

A St-Légier plutôt qu’à Lausanne

C’est l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs (IBME) de St-Légier qui accueillera le 40e anniversaire du Mouvement et de la Déclaration de Lausanne. L’IBME, principal lieu de formation théologique des évangéliques de Suisse romande, était tout désigné pour les échanges théologiques prévus, notent les organisateurs.

Après Lausanne en 1974 et Manille en 1989, le troisième Congrès de Lausanne a eu lieu au Cap (Afrique du Sud), en octobre 2010. Plus de 4’000 délégués évangéliques venus de près de 200 pays y ont adopté «l’Engagement du Cap». Ce document s’inscrit dans le prolongement de la «Déclaration de Lausanne». En deux parties, il propose d’une part une confession de foi, et de l’autre, il rappelle les engagements pris par les évangéliques pour glorifier Dieu, pour aimer leur prochain, vivre en solidarité avec l’humanité et respecter l’environnement.

Encadré

Qui sont les évangéliques de Suisse ?

Le Réseau évangélique suisse (SEA-RES) est un mouvement qui regroupe environ 590 Eglises évangéliques et paroisses réformées en Suisse, 170 organisations chrétiennes ainsi que des membres individuels au sein de 81 sections locales. En Suisse alémanique, il apparaît sous le nom de Schweizerische Evangelische Allianz (SEA). Avec ses deux branches régionales, il représente quelque 250’000 chrétiens de conviction évangélique, dont un peu plus de 40’000 pour la Suisse romande. Au plan international, il est affilié à l’Alliance évangélique mondiale, qui représente quelque 600 millions de chrétiens avec ses 129 alliances nationales. Le président romand est Norbert Valley, de Delley, dans le canton de Fribourg. Cf, www.evangelique.ch (apic/com/be)

29 avril 2014 | 17:51
par webmaster@kath.ch
Partagez!