Mgr Jan Van Cauwelaert, premier évêque d’Inongo, au Congo (Photo:  © Philippe Keulemans www.kerknet.be)
International
Mgr Jan Van Cauwelaert, premier évêque d’Inongo, au Congo (Photo: © Philippe Keulemans www.kerknet.be)

L'évêque missionnaire belge Jan Van Cauwelaert décédé à 102 ans

23.08.2016 par Jacques Berset

Les funérailles de l’évêque missionnaire belge Jan Van Cauwelaert, décédé à l’âge de 102 ans, auront lieu le vendredi 26 août 2016 en l’église Saint Guibert à Schilde, près d’Anvers. C’est ce qu’indique la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM), appelée également congrégation missionnaire de Scheut.

De 1958 à 1967, Jan Van Cauwelaert fut le premier évêque d’Inongo, dans la province du Bandundu, dans le centre-ouest de la République démocratique du Congo.  Décédé le 18 août dernier à l’hôpital universitaire de Jette, près de Bruxelles, il était le deuxième évêque le plus âgé dans le monde.  Il sera inhumé au cimetière des Pères de Scheut à Schilde.

L’un des deux évêques les plus âgés au monde

Après son séjour au Congo, Jan Van Cauwelaert deviendra recteur du collège de sa congrégation à Rome et membre de la commission vaticane pour l’apostolat des laïcs. Mgr Van Cauwelaert a aussi été président du Comité des Instituts missionnaires et vice-président de Pax Christi Vlaanderen.

Il y a deux ans, un ouvrage collectif sur “La mission aujourd’hui”» (Anvers, Halewijn, disponible en français) a été édité par l’Université Catholique de Louvain, à l’occasion de son centième anniversaire. Jan Van Cauwelaert est né le 12 avril 1914 à Anvers. Il est le fils de Frans Van Cauwelaert, député, et ensuite bourgmestre d’Anvers, ministre et président de la Chambre des représentants. Parti au Congo comme missionnaire scheutiste en 1940,  il fut ordonné évêque en 1954, à l’âge de quarante ans.

Inculturation et liturgie en langue populaire

Son diocèse, Inongo, fut le premier nouveau diocèse érigé à côté de Léopoldville, l’actuelle Kinshasa. Mgr Van Cauwelaert y a immédiatement appliqué un certain nombre de nouvelles idées, telles que l’inculturation, la liturgie en langue populaire, les contacts interconfessionnels, l’engagement accru des laïcs dans l’Eglise, plusieurs années avant le début du Concile Vatican II, rappelle CathoBel, le site officiel de l’Eglise catholique en Belgique francophone.

“Fidèle à ce qu’il avait annoncé au moment de son ordination, Jan Van Cauwelaert a démissionné de sa charge d’évêque d’Inongo en 1967, dès qu’un prêtre d’origine congolaise fut en mesure de prendre la relève”, écrit Cathobel. Par la suite, l’évêque émérite a continué de s’investir dans la formation des jeunes prêtres, entre autres comme président de la maison internationale de la Congrégation de Scheut à Rome. L’un de ses élèves les plus connus est l’actuel archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

A partir des années quatre-vingt, Mgr Van Cauwelaert a parcouru le monde entier comme vice-président de Pax Christi, le mouvement chrétien d’action en faveur de la paix. Au nom des évêques de Belgique, Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, a adressé des condoléances à sa famille et à sa congrégation. Il a rappelé que “celui qui, pendant de longues années a œuvré au service de l’Afrique, d’abord comme professeur au séminaire de Kabwe au Kasaï, ensuite comme vicaire apostolique puis évêque à Inongo, fut pour tous pendant ses 77 ans de prêtrise et ses 62 ans d’épiscopat, une vivante image du Christ pasteur”.  (cath.ch-apic/cathobel/be)

 


Mgr Ivan Jurkovic s’est alarmé de la “détérioration“ de la situation humanitaire et des droits de l’homme (flickr/monusco/CC BY-SA 2.0)

RDC: le représentant du Saint-Siège à l'ONU appelle au cessez-le-feu

Entre la Suisse et le Congo, la ponctualité des trains varie (Photos: Guy Luisier / PIxabay)

Suisse-Congo: la relative ponctualité des trains

Actualités ›