Mgr Ivan jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège auprès des organisations internationales à Genève. | © Wikimedia/ONU/CC-BY-SA-3.0)
Vatican
Mgr Ivan jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège auprès des organisations internationales à Genève. | © Wikimedia/ONU/CC-BY-SA-3.0)

La liberté religieuse doit figurer dans le 'Pacte mondial sur les réfugiés et les migrants' de l'ONU

14.02.2018 par I.MEDIA

Le Saint-Siège veut une référence à la liberté religieuse dans le futur Pacte mondial sur les réfugiés et les migrants. L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations unies à Genève, Mgr Ivan Jurkovic, souhaite que la dimension spirituelle et la liberté religieuse soient davantage promues par le document, a rapporté Vatican News en italien le 14 février 2018.

Lors des premières consultations formelles sur le projet de Pacte mondial sur les réfugiés et les migrants, le 13 février, Mgr Jurkovic a encouragé la démarche des Nations unies pour que soient reconnus les droits inaliénables des réfugiés. La Mission du Saint-Siège déplore cependant l’absence dans le projet de toute référence à la dimension spirituelle des réfugiés, ainsi qu’au droit à la liberté religieuse.

Mgr Jurkovic a également souligné le besoin de respecter davantage l’unité de la famille, cellule fondamentale de la société. Le Saint-Siège souhaite ainsi une clause additionnelle au projet.

Le chantier du Pacte mondial sur les réfugiés et les migrants a été lancé par les Nations unies en avril 2017 Une assemblée générale de l’ONU doit se tenir en 2018 pour adopter ce premier accord entre gouvernements sur la question des migrations. (cath.ch/imedia/mp)


Sans un changement de vision, des centaines d’Aquarius voudront accoster en Europe | © Guy Luisier

Migrations : les contradictions d’une droite dure

Des migrants traversent souvent la mer au péril de leur vie (Photo:Irish Defense Forces/Flickr/CC BY 2.0)

La crise migratoire doit être traitée avec solidarité et miséricorde, dit le pape

Actualités ›