Mgr Gualtiero Bassetti, archevêque de Pérouse, est devenu président de la Conférence épiscopale italienne (Photo:YouTube.com)
Vatican
Mgr Gualtiero Bassetti, archevêque de Pérouse, est devenu président de la Conférence épiscopale italienne (Photo:YouTube.com)

L'immigration évoquée lors de la commémoration des Accords du Latran

14.02.2018 par I.MEDIA

Comme chaque année, l’Italie et le Saint-Siège ont célébré l’anniversaire de la signature des accords du Latran de 1929, le 13 février 2018, à l’ambassade d’Italie près le Saint-Siège. A moins d’un mois des élections législatives italiennes, les échanges ont porté sur les “problèmes les plus importants” en Italie en particulier celui de l’immigration, a indiqué le cardinal Gualtiero Bassetti, président de la Conférence des évêques italiens (CEI).

Dans un climat détendu, les membres de la délégation italienne, emmenée par Paolo Gentiloni, président du Conseil italien, ainsi que Sergio Mattarella, président de la République italienne, et de la délégation vaticane, emmenée par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, ont commémoré la signature des accords du Latran.

Au cours de cette rencontre annuelle, les discussions ont porté sur des questions d’ordre politique intérieure et étrangère, avec un accent mis sur l’immigration. Les deux délégations ont évoqué les “défis” persistants dans ce domaine. Pour sa part, l’Eglise a souligné l’importance des “corridors humanitaires”, selon le site d’information Faro di Roma, mais aussi la disponibilité des diocèses dans l’accueil des migrants.

Après l’annexion des Etats pontificaux en 1870 par Victor-Emmanuel II d’Italie, les souverains pontifes se considéraient prisonniers au Vatican. La ‘question romaine’ ne fut résolue que le 11 février 1929 par la signature d’un traité entre l’Italie et le Saint-Siège qui accorde l’indépendance à l’Etat de la Cité du Vatican. Ce traité fut signé au palais du Latran d’où son nom. (cath.ch/imedia/mp)


Actualités ›