En attendant le concert de la Schola de Sion. (Photo: B. Hallet)
Suisse
En attendant le concert de la Schola de Sion. (Photo: B. Hallet)

Lumina enflamme Saint-Maurice

04.12.2017 par Bernard Hallet

De nouvelles animations, des concerts à l’abbaye dédoublés, une cantine chauffée et des horaires améliorés sont les nouveautés qui attendent les visiteurs de la troisième édition de “Lumina” à Saint-Maurice (VS). La manifestation enflammera la cité agaunoise du 7 au 10 décembre 2017.

“Nous cherchons encore des bénévoles pour allumer les bougies de l’installation de Muma”, indique Pierre-Yves Robatel. Le conseiller communal en charge de la culture est aussi le président du comité d’organisation de “Lumina”, la fête de la lumière de Saint-Maurice (VS).

Nouveauté de cette troisième édition, l’installation imaginée par l’artiste catalan Muma va permettre d’illuminer la Grand-rue de la cité agaunoise. Une rosace composée de centaines de bougies sera également posée dans le jardin de la Tuilerie. En tout 16’000 bougies seront installées dans la ville.
Outre son aspect artistique, l’œuvre – “Maurice l’Ardant” –  sera participative puisque tout un chacun est convié à venir l’allumer. “L’installation est ouverte à tous. Les familles sont les bienvenues”, insiste le président du comité. Il faut s’inscrire sur le site de la manifestation mais les bénévoles qui se présenteront spontanément sont les bienvenus, notamment le dimanche où il manque encore la moitié des effectifs.

Les artistes ont embrasé la nuit agaunoise. (Photo: B. Hallet)

Une cantine chauffée

Autre changement notable: il n’y aura plus qu’un seul spectacle de feu sur la place du parvis. La deuxième représentation de 22h00, moins fréquentée en raison de l’heure tardive et du froid, a été supprimée. “Mais le spectacle sera plus long, la scène a été surélevée pour une meilleure visibilité”, justifie Pierre-Yves Robatel. La place pourra accueillir plus de monde que les années passées. Les tables et les bancs vont être en effet installés dans une cantine chauffée, une autre nouveauté qui ravira les frileux.
“Nous avons également espacé les horaires entre les concerts et le spectacle”, ajoute le conseiller communal. En raison des horaires trop rapprochés, le public sprintait de la basilique à la place du Parvis afin d’avoir une bonne place pour assister au spectacle de feu.

Durant la fête, les chanoines gardent le rythme quotidien des prières. Vêpres chantées avec Mgr Jean Scarcella. (Photo: B. Hallet)

Concerts dédoublés

Côté concerts, l’Octuor vocal de Sion, l’Accroche-Chœur de Fribourg, Spirit of Hope Gospel Choir et Callirhoé, un ensemble vocal féminin, se produiront deux fois chaque soir dans la basilique. Pierre-Yves Robatel explique que ce dédoublement permettra au plus grand nombre d’assister aux concerts et de désengorger la basilique, habituellement prise d’assaut par le public. Il est toujours possible d’assister aux vêpres avec la communauté des chanoines de l’Abbaye dans le lieu à nouveau éclairé par 1’250 bougies.

La marche aux flambeaux, ouverte à tous, clôturera cette édition 2017. Le président du comité rappelle la gratuité d’une manifestation qui a rassemblé l’an passé 8’000 personnes en quatre jours. (cath.ch/bh)

Billes de feu et ballet de colombes, grâce et harmonie. (Photo: B. Hallet)


Mgr Pier Giacomo Grampa avec le Père Gérard Chabanon à la sortie de la basilique de Saint-Maurice | © Jacques Berset

17e Pèlerinage aux saints d'Afrique: Saint-Maurice vibre aux sonorités du continent noir

La chapelle de l'Hospice Saint-Jacques a été transférée au diocèse de Chersonèse. | © Abbaye de Saint-Maurice

Saint-Maurice: la chapelle Saint-Jacques transférée aux Russes orthodoxes

Actualités ›