Le pape a visité le 30 mars 2019 un centre de formation pour imams à Rabat | © Keystone
International
Le pape a visité le 30 mars 2019 un centre de formation pour imams à Rabat | © Keystone

Maroc: Pour la première fois, un pape visite un institut de formation pour imams

31.03.2019 par Pierre Pistoletti

Pour la première fois dans l’histoire, un chef de l’Eglise catholique – le pape François – a visité le 30 mars 2019 un centre de formation pour imams. Cet événement a eu lieu à Rabat dans le cadre du voyage apostolique au Maroc.

Après la signature d’un appel demandant de préserver la ville de Jérusalem comme “patrimoine commun de l’humanité”, le Souverain pontife et le roi du Maroc se sont dirigés vers l’institut Mohammed VI de formation pour imams, prédicateurs et prédicatrices. Ce lieu a été fondé par l’actuel souverain marocain, notamment pour fournir une formation adéquate du clergé musulman face à la recrudescence du fanatisme et de l’extrémisme.

Au cours de cette visite historique, le chef de l’Eglise n’a pas pris la parole comme cela avait été un temps prévu. Le chef de l’Etat marocain n’est pas non plus intervenu. Au lieu de cela, les deux dirigeants ont écouté un discours du ministre marocain des Affaires religieuses, ainsi que deux élèves : une future prédicatrice et un futur imam.

Grâce aux cours de cet institut, a assuré la première, elle a pu comprendre comment la religion était “pour la paix et la bonté”. Elle compte ainsi transmettre cette enseignement une fois de retour dans son pays d’origine, notamment que “les femmes sont égales aux hommes dans leurs droits”. Elle veut ainsi “influencer en faveur de tolérance et de coexistence pacifique” entre les différentes communautés religieuses.

Un Ave Maria mêlé de chants juifs et arabes

Le second étudiant à intervenir était un jeune né en France de 25 ans. Dans ce pays, a-t-il déclaré, “la communauté musulmane a grand besoin d’imams”. “En 2015, a-t-il poursuivi, mon pays été victime d’actes horribles commis par des criminels. Il fallait que des voix s’élèvent et que des hommes et des femmes s’engagent et s’unissent contre cette idéologie de la mort.”

Après ces témoignages, les personnes présentes ont assisté à un moment musical, mêlant des chants et mélodies des traditions musulmanes, chrétiennes et juives. L’Ave Maria de Caccini, entremêlé avec des mélopées juives et arabes, a ainsi retenti dans l’amphithéâtre accueillant la rencontre. Ce moment intense et émouvant, réalisé par l’Orchestre philarmonique du Maroc, a été longuement applaudi par l’auditoire. Le pape lui-même a semblé en rester ébahi.

A l’issue de cette visite au centre de formation des imams, l’évêque de Rome doit visiter un centre d’accueil pour migrants tenu par la Caritas du pays. (cath.ch/imedia/xln/pp)


Pour le pape François, la vraie conversion doit toucher jusqu'au "fond des poches" | © Mazur/episkopat.pl

Pape François: la vraie conversion doit toucher jusqu'au "fond des poches"

Il sera question de la présence d'un représentant pontifical permanent au Vietnam. | © Flickr/R. Simmonds/CC BY-NC-ND 2.0

Un représentant pontifical bientôt nommé au Vietnam?

Actualités ›