Vatican

Les migrants ont avant tout besoin de Dieu, explique le pape François

Le pape François a reçu le 9 décembre 2017 en audience dans la salle Clémentine au Vatican 250 religieuses missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus, à l’occasion du centième anniversaire de la mort de leur fondatrice, sainte Françoise-Xavière Cabrini. Cette vraie missionnaire, a su voir que les migrants ont besoin de Dieu, a salué le pontife.

Pour le pape François, Sainte Françoise-Xavière (1850-1917) a donné l’exemple d’une vraie vocation, en s’oubliant elle-même pour s’abandonner pleinement à l’amour de Dieu. En effet, si la religieuse italienne voulait se rendre en Extrême-Orient, elle a humblement accepté d’aller au contraire à l’ouest, aux Etats-Unis, où l’envoyait le pape Léon XIII.

Là, et en particulier à Chicago, elle s’est consacrée à l’accueil des migrants européens. En eux, a affirmé le pape, elle a vu le visage du Christ et a su leur apporter ce dont ils avaient avant tout besoin: Dieu, rencontré dans l’amour gratuit de la sainte, comme une mère et une sœur.

Pour propager la force de l’Evangile qui lui avait dilaté le cœur, la sainte a créé de nombreuses institutions pour ces migrants: écoles, foyers, laboratoires ou encore hôpitaux. C’est de son union avec le Christ qu’elle a su tirer l’énergie pour accomplir cette œuvre, a soutenu le pontife.

Témoignage d’une actualité extraordinaire

Le témoignage de la sainte est d’une actualité extraordinaire, a-t-il poursuivi. Tant d’hommes et femmes sont à nouveau devant nos yeux, attendant de trouver des mains ouvertes et des cœurs accueillants comme ceux de sainte Françoise-Xavière.

Le 19 septembre dernier, dans un message adressé aux missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus à l’occasion de leur assemblée générale, le pape François avait demandé un accompagnement plein d’amour et d’intelligence des immigrés. En cela écrivait-il, le charisme et la figure de la sainte, patronne des immigrés, sont particulièrement contemporains. (cath.ch/imedia/xln/mp)

Les vitraux de sainte François-Xavière Cabrini, dans l'église éponyme de New-York
9 décembre 2017 | 14:47
par Maurice Page
Partagez!