Moutier Expo des Crèches du Monde (Photo DR)
Suisse
Moutier Expo des Crèches du Monde (Photo DR)

Moutier: 257 crèches à la 8e Expo des Crèches du Monde

21.12.2017 par Jacques Berset, cath.ch

L’Expo des Crèches du Monde, ouverte du 9 décembre 2017 au 7 janvier 2018 au Forum de l’Arc, à Moutier, attire de plus en plus de monde. “Les visiteurs étaient déjà plus de 4’000 l’an dernier, venant de toute la région, mais également d’ailleurs en Suisse, de la France voisine, de l’Allemagne…”, commente le Prévôtois Giovanni Resta, qui préside l’association “Monde  de  la  crèche  –  Crèches du monde”.

“Cette année, l’exposition, qui en est à sa 8e édition, présente 257 crèches des cinq continents. Elles viennent du Japon, de Russie, de Chine, d’Afrique, mais aussi de Suisse. Tout un chacun peut nous envoyer ‘sa’ crèche, selon sa culture et sa sensibilité. Les thèmes sont libres: chacun s’exprime comme il veut. Les artistes et les créateurs peuvent utiliser tous les matériaux qu’ils désirent”, constate le mécanicien retraité d’origine italienne, qui vit en Suisse depuis un demi-siècle.

Les migrants de Lampedusa

Les crèches sont prêtées, offertes ou confectionnées par des personnes de la région, de toute la Suisse et de l’étranger, avec des matériaux aussi différents que le bois, la céramique, la pâte à modeler, des tissus ou de la pierre. “La plupart nous offrent leur création. Seules 5 à 6 personnes récupèrent leur crèche à la fin de l’exposition”. Certaines sont également prêtées ou offertes par des musées ou des associations.

Une crèche attire particulièrement l’attention, qui représente le sort des migrants à Lampedusa. “Elle est arrivé endommagée; l’artiste contacté m’a dit qu’il fallait quand même la montrer, car les bateaux qui arrivent sur l’île sont de toute façon en mauvais état!” On voit des crèches qui ont une signification sociale, d’autres non. “Un gosse de 9 ans a réalisé une crèche avec des balles de tennis, une autre est faite de bouchons”. On peut également admirer une quarantaine d’automates et des dioramas.

Une crèche offerte par le pape

L’exposition de cette année voit notamment la participation des Sœurs de la Charité de Fribourg et de différentes associations. Elle s’enorgueillit d’une crèche offerte par le pape François. Giovanni Resta avait écrit il y a deux ans au pontife argentin pour demander une crèche au Vatican, sur le conseil de Mgr Giancarlo Perego, actuel archevêque de Ferrare, qui était alors responsable de la pastorale des migrants au sein de la Conférence des évêques d’Italie. Elle présente également des crèches qui ont été rachetées au Musée de la Nativité à Lourdes après les inondations de 2013.

Sensible au drame des migrants, Giovanni Resta, engagé dans la Mission catholique italienne et la paroisse de Moutier, souligne que son association n’est pas confessionnelle. Largement œcuménique, rassemblant toutes les cultures, elle est ouverte à tous. “Il y a aussi des musulmans qui viennent nous donner un coup de main. Cela marche très bien, tout le monde se sent à l’aise!”

Une association largement œcuménique

L’installation de l’exposition, qui a commencé le 6 novembre dernier, demande beaucoup de main d’œuvre, recrutée parmi les retraités et les amis. “C’est quarante tonnes de matériel, mis en place grâce à l’aide de bénévoles. On compte plus de 1’400 heures de montage! Une bonne cinquantaine de personnes donnent un coup de main et aident également pour le gardiennage. Tout est gratuit, l’entrée est libre, mais nous avons tout de même quelques milliers de francs de frais, couverts par des dons et des sponsors”.

L’exposition est visitée non seulement par des familles, mais également par des classes d’école, des groupes venant de homes pour personnes âgées et d’institutions pour handicapés. Elle attire de plus en plus de monde et est de plus en plus étoffée.

Local recherché

Passant de 60 crèches au début, elle en montre cette année 257. Faute de place, une cinquantaine de crèches ne sont pas exposées.  L’association souhaiterait faire une exposition permanente et a abordé la Mairie de Moutier pour trouver un local. (cath.ch/be)

 

 


Le chanoine Thomas Rödder pendant le baptême des cloches à Moutier | © Philippe Girardin / Flickr / CC BY-NC-ND 2.0

Moutier: une terre d'asile pour les cloches du Carillon Cœur Jura?

La Bible de Moutier-Grandval a été réalisée vers 835 au scriptorium de Saint-Martin de Tours

L'abbaye de Moutier-Grandval, icône de l'histoire du Jura

Actualités ›