Vatican

“On ne dialogue pas avec le diable“, déclare le pape François  

Il ne faut pas répondre à la tentation du diable «par le dialogue, mais par la parole de Dieu», a exhorté le pape François le 10 mars 2019, premier dimanche de carême.

Comme il l’a fait avec Jésus, Satan indique aux hommes trois voies pleines de fausses promesses: l’avidité de la possession, la gloire humaine, l’instrumentalisation de Dieu à son propre avantage. Ces «trois chemins» proposés également par le monde, donnent «l’illusion de pouvoir obtenir le succès et le bonheur», a déclaré le pontife depuis la fenêtre du Palais apostolique au Vatican, avant de réciter l’Angélus.

Carême pour se purifier

En effet, ces voies «nous séparent de Dieu, car elles sont l’œuvre de Satan». En ne cédant pas à trois reprises à la tentation, Jésus «nous montre les remèdes»: la vie intérieure, la foi en Dieu, la certitude de son amour. Mais surtout, a insisté spontanément le pape, Jésus «ne répond pas à la tentation du diable par le dialogue, mais par la parole de Dieu». En effet, «on ne dialogue pas avec le diable«. «Profitons donc du carême, en tant que moment privilégié pour nous purifier, pour expérimenter la présence consolante de Dieu dans nos vies», a exhorté le pontife.

Savoir «rester clairs et généreux»

La veille, le 9 mars, Angelo Cuartas et huit séminaristes compagnons martyrs ont été béatifiés à Oviedo (Espagne). Ces neuf «jeunes aspirants à la prêtrise ont tant aimé le Seigneur pour le suivre sur le chemin de la Croix», a souligné l’évêque de Rome. «Leur témoignage héroïque aide les séminaristes, les prêtres et les évêques à rester clairs et généreux, à servir fidèlement le Seigneur et le saint peuple de Dieu».

Les neuf hommes ont été tués dans la haine de la foi à une époque de persécution religieuse, dans les années 1936 et 1937 pendant la guerre civile espagnole. Ce fut un choix radical de la fidélité au Christ, a expliqué pendant la cérémonie de béatification le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints. Ce choix doit inspirer «tous les prêtres à prendre au sérieux leur propre vocation».

Le pontife a enfin demandé aux fidèles de prier pour lui et ses collaborateurs de la Curie romaine, alors qu’ils s’apprêtent à se rendre à quelques kilomètres de Rome pendant une semaine pour leur retraite de carême, à partir du 10 mars. Ils doivent y suivre des exercices spirituels prêchés par un théologien. (cath.ch/imedia/ah/rz)

Le pape François a mis en garde contre les ruses du diable | © debs-eye/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0
10 mars 2019 | 14:23
par Raphaël Zbinden
Carême (112) , diable (10)
Partagez!