International

Ouganda: Les catholiques se mobilisent contre la famine dans l’est du pays

Les catholiques de Kampala, en Ouganda, ont récolté quatre tonnes de farine de maïs et 20 millions de shillings en cash (un peu plus de 5’000 euros) lors d’une première opération de récolte de secours pour des populations affectées par la famine, dans la sous-région de Teso, à l’est du pays.

Selon le quotidien ougandais «The Monitor», plus de cinq millions de personnes sont menacées par la famine dans une cinquantaine de districts étant donné la sécheresse qui perdure dans l’est du pays et qui a décimé les récoltes.

Dans la région de Kumi, comme dans d’autres parties du pays, les gens sont si désespérés qu’ils cherchent tous les moyens pour survivre, en donnant leurs papiers d’identité comme garantie aux commerçants en échange de nourriture afin qu’eux et leurs enfants aient de quoi manger. Dans les campagnes, les populations se ruent sur les termites et fourmis blanches afin de ne pas mourir de faim.

Grave déficit pluviométrique

La famine est due à un grave déficit pluviométrique qui a entraîné une longue sécheresse dans le pays, déclarait au parlement, il y a trois semaines, Hilary Onek, ministre ougandais de la prévention des catastrophes et des réfugiés. Il a déclaré que plus de 10 millions de personnes vivant à travers le pays étaient confrontées à la faim. Parmi celles-ci,  5,5 millions ont un besoin urgent de nourriture, pour échapper à la mort. Les pluies attendues n’ont pas encore permis d’augmenter l’offre alimentaire.

L’opération de collecte de secours a eu lieu à l’église saint-Charles Lwanga, à Ntinda, dans la banlieue de Kampala, lors d’une messe spéciale, célébrée par Mgr John Kauta, secrétaire général de la Conférence épiscopale d’Ouganda. Elle était organisée conjointement par l’archidiocèse de Kampala et Iteso Welfare Association, une Organisation non gouvernementale locale.

Termites et fourmis blanches pour survivre

Dans son homélie, Mgr Kauta a exhorté les fidèles à faire des dons généreux afin de sauver les populations de Teso de la famine, tout en dénonçant ceux qui se moquent des populations affamées qui sont obligées de consommer des termites et des fourmis blanches pour survivre.

Pour sa part, Tom Okelotto, président de l’ONG Iteso Welfare Association, a exprimé la disponibilité de celle-ci à recevoir des dons alimentaires et financiers au cours des trois prochaines semaines. «Nous pouvons recevoir le peu que vous nous donnez, afin de sauver des vies humaines, car la famine à Teso n’est pas sur le point de prendre fin, puisque qu’après cette sécheresse, nous nous attendons à des inondations», a-t-il fait remarquer.

Mgr Cyprien Kizito Lwanga, archevêque de Kampala, avait déjà tiré la sonnette d’alarme concernant la famine à Teso, lors de son message de Pâques. Il avait alors indiqué que l’insécurité alimentaire avait fortement augmenté, tout en lançant un appel au gouvernement pour une action en faveur des victimes. (cath.ch/ibc/be)

 

 

 

Mgr Cyprian Kizito Lwanga, archevêque de Kampala, a appelé le gouvernement à agir face à la famine dans la sous-région de Teso
14 mai 2017 | 17:59
par Jacques Berset
Partagez!