Des familles en deuil après l'attentat du 27 mars, à Lahore, au Pakistan (Photo:Xinhua Sajjad/Keystone)
International
Des familles en deuil après l'attentat du 27 mars, à Lahore, au Pakistan (Photo:Xinhua Sajjad/Keystone)

Pakistan: au moins 29 enfants tués dans une attaque antichrétienne

28.03.2016 par Raphaël Zbinden

Au moins 72 personnes, dont 29 enfants, ont été tuées le 27 mars 2016 dans un attentat-suicide visant un parc où des chrétiens fêtaient Pâques, à Lahore dans l’est du Pakistan. Le Vatican a immédiatement condamné cette attaque.

Dans une déclaration à la presse, le porte-parole du Vatican, le Père Federico Lombardi, a dénoncé, “encore une fois, la haine homicide [qui] frappe vilement les personnes qui sont le plus sans défense”. “Ensemble, avec le pape, nous prions pour les victimes”, a-t-il encore assuré. Le pape François a également dénoncé, lors du Regina caeli, le 28 mars, un crime “lâche et insensé”.

“C’est très, très triste. Nous ne pouvons que prier et condamner ce qui se passe ici”, a commenté le Père Morris Jalal, fondateur et directeur de la chaîne de télévision catholique de Lahore, à l’agence d’information catholique Ucanews.

Le groupe islamiste “Tehreek-i-Taliban Pakistan Jamaatul Ahrar”, séparé des talibans, a revendiqué l’attentat qui s’est produit au parc Gulshan-e-Iqbal. La fraction terroriste a affirmé que la communauté chrétienne était visée.

La mort d’au moins 29 enfants et 7 femmes a pour l’instant été confirmée, mais le bilan des victimes est attendu à la hausse. Près de 340 personnes ont été blessées. Les agences de presses internationales indiquent que le kamikaze s’est fait exploser à proximité de l’aire de jeu des enfants, alors que beaucoup d’entre eux faisaient de la balançoire.

Ucanews a réalisé une vidéo montrant le secteur après l’attaque.

Une bombe remplie de billes de métal

“L’explosion m’a rendu presque sourd, il y avait des corps partout autour”, raconte Ghulam Asghar, un résident de Lahore qui entrait dans le parc avec ses six enfants au moment de l’explosion.

Les premiers éléments d’enquête indiquent que le kamikaze était un étudiant d’une école islamique de Lahore, âgé de 28 ans. D’après la police, la bombe de 20 kilos était remplie de billes de métal, dans le but de faire le plus de dégâts possibles.

Le docteur Attiya Mehboob, en charge des victimes, a confirmé à l’agence catholique que de nombreux chrétiens étaient dans le parc en train de célébrer Pâques au moment de l’attaque. Il assure avoir soigné des chrétiens ainsi que des musulmans. Les agences de presse AFP et Reuters indiquent malgré tout que la majorité des victimes sont de confessions musulmanes.

Le gouverneur de la province du Pendjab a décrété trois jours de deuil. (cath.ch-apic/ucan/ag/rz)


Un policier devant l'église baptiste de Sutherland Springs où la tuerie a eu lieu (AP Photo/Eric Gay/Keystone)

Tuerie dans une église au Texas: les évêques s'interrogent sur la société américaine

Le terroriste a renversé des cyclistes sur une piste cyclable de Manhattan (Photo:AP Mark Lennihan/Keystone)

Attentat de New York: les évêques américains appellent à ne pas céder à la peur

Actualités ›