Un train a été affrété spécialement pour les chrétiens pakistanais se déplaçant à l'occasion des fêtes de Noël (Photo d'illustration: Shaun Metcalfe/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY 2.0</a>)
International
Un train a été affrété spécialement pour les chrétiens pakistanais se déplaçant à l'occasion des fêtes de Noël (Photo d'illustration: Shaun Metcalfe/Flickr/CC BY 2.0)

Pakistan: un train de Noël pour la paix et l’harmonie interreligieuse

22.12.2016 par Raphaël Zbinden

Le gouvernement pakistanais a annoncé le lancement d’un “train de Noël”. Le but est de faciliter les déplacements des chrétiens dans le pays à l’approche des fêtes. Mais le convoi servira aussi à promouvoir la paix et l’harmonie interreligieuse.

C’est une première pour la minorité chrétienne pakistanaise. Le train de la Pakistan’s Railways part le 22 décembre 2016 en gare d’Islamabad, fait halte à Rawalpindi avant de s’élancer vers Peshawar et de terminer son périple à Lahore, dans l’est du pays, le 24 décembre.

Les wagons arborent des messages de paix et d’harmonie note Eglises d’Asie (EdA), l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris. “Le but de ce train est de véhiculer un message d’amour, de fraternité, de paix et d’harmonie. Nous sommes des ambassadeurs de paix dans le monde et nous combattons la vague de militantisme et de terrorisme”, a déclaré à l’Associated Press of Pakistan, Kamran Michael, ministre des Droits de l’homme, dont le département a co-organisé la démarche. Il est l’unique chrétien de l’actuel gouvernement pakistanais, majoritairement composé de musulmans.

Des minorités discriminées

Revenant sur les difficultés des chrétiens pakistanais à être considérés comme des citoyens à part entière, Kamran Michael rappelle que la Constitution garantit la liberté religieuse et assure la protection de tous les citoyens du pays. Il relève que la minorité chrétienne représente un interlocuteur à part entière dans le développement et la lutte pour la stabilité et la sécurité du pays.

Selon le quotidien national Daily Times, les minorités religieuses pakistanaises, hindoues, chrétiennes et ahmadies, sont régulièrement sujettes à des discriminations. Des refus d’emploi, d’octroi de logements ou de crédits en font partie. Leurs membres sont souvent victimes d’attaques, d’injustices ou d’accusations mensongères. “Dans ce contexte, un petit geste à l’occasion d’une fête religieuse apporte beaucoup de joie à ces minorités”, souligne le journal pakistanais à propos de la démarche du train.

Un geste contre la haine

Pour le Père Qaiser Feroz, responsable de la Commission pour les communications sociales de la Conférence des évêques catholiques du Pakistan, l’initiative est “un message puissant adressé aux extrémistes religieux qui n’acceptent pas les autres religions”. Le prêtre estime que le gouvernement devrait réfléchir à développer ce type d’actions qui encouragent l’harmonie interreligieuse.

“Je félicite les ministères pakistanais qui procurent une double joie aux chrétiens: celle d’avoir un train affrété pour rejoindre leurs familles et celle de voir que les messages diffusés sur le train de Noël correspondent aux enseignements de Jésus-Christ”, a-t-il salué. (cath.ch/eda/rz)


La cathédrale Notre-Dame d'Edimbourg se parera de rouge le 22 novembre 2017 (Photo:Eduard Marmet/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Grande-Bretagne: des églises en rouge pour les chrétiens persécutés

L'ouverture des magasins le dimanche 24 décembre 2017 fait débat (Photo d'illustration:Pixabay.com)

Le syndicat Unia demande que les magasins restent fermés la veille de Noël

Actualités ›