Après le meurtre d'un prêtre en France, le pape François dénonce une violence absurde (Photo: flickr/catholicism/cc)
Vatican
Après le meurtre d'un prêtre en France, le pape François dénonce une violence absurde (Photo: flickr/catholicism/cc)

Le pape demande à Dieu de “convertir les cœurs“ des terroristes “

23.03.2016 par I.MEDIA

Au lendemain des attentats terroristes de Bruxelles, le pape François a nouvellement condamné “ces cruelles abominations qui sèment seulement la mort, la terreur et l’horreur“, lors de l’audience générale du 23 mars 2016 au Vatican. Avant de prier en silence avec les fidèles pour “le cher peuple belge“, place Saint-Pierre, le chef de l’Eglise catholique a souhaité que Dieu puisse “convertir les cœurs“ des terroristes “aveuglés par le fondamentalisme cruel“.

“J’ai suivi avec de la douleur dans le cœur les tristes informations sur les attentats terroristes survenus hier à Bruxelles, qui ont causé de nombreuses victimes et de nombreux blessés“, a confié le pape au lendemain des attaques revendiquées par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui ont fait 34 morts et 200 blessés dans la capitale belge.

“J’assure le cher peuple belge de ma prière et de ma proximité, ainsi que tous les proches des victimes et tous les blessés“, a confié le pape, le visage grave, avant de renouveler son “appel à toutes les personnes de bonne volonté à s’unir dans une condamnation unanime de ces cruelles abominations qui sèment seulement la mort, la terreur et l’horreur“.

Persévérer dans la prière

“Je demande à tous de persévérer dans la prière et de demander au Seigneur, en cette Semaine sainte, de consoler les cœurs tristes et de convertir les cœurs de ces personnes aveuglées par le fondamentalisme cruel“, a assuré le pape François. Le chef de l’Eglise catholique a ensuite récité un “Je vous salue Marie“ avec les 20’000 fidèles présents place Saint-Pierre.

Au terme de cette prière, il a encore demandé aux fidèles de prier: “En silence, prions pour les morts, les blessés, leurs proches, et tout le peuple belge“. La veille, dans un télégramme de condoléances adressé à l’archevêque de Malines-Bruxelles, le pape François avait déjà condamné “la violence aveugle qui engendre tant de souffrances“. (cath.ch-apic/imedia/ami/rz)


Un policier devant l'église baptiste de Sutherland Springs où la tuerie a eu lieu (AP Photo/Eric Gay/Keystone)

Tuerie dans une église au Texas: les évêques s'interrogent sur la société américaine

Le terroriste a renversé des cyclistes sur une piste cyclable de Manhattan (Photo:AP Mark Lennihan/Keystone)

Attentat de New York: les évêques américains appellent à ne pas céder à la peur

Actualités ›