Pape François : «Les chrétiens sont des missionnaires de l'espérance»

Les chrétiens ne sont pas des prophètes de malheur mais des missionnaires de l’espérance, a soulignée le pape François lors de l’audience du 4 octobre en ouvrant ainsi le mois de la mission universelle.

L’essence de l’annonce chrétienne se situe à l’opposé d’une prophétie de malheur, a assuré le pape: c’est Jésus mort par amour et que Dieu a ressuscité au matin de Pâques. Si les Evangiles s’étaient arrêtés à la sépulture du Christ, l’histoire du Messie serait identique à celles de tant de personnages héroïques, a observé le pape. Mais les évangiles vont au-delà, et c’est ce «fragment ultérieur qui transforme nos vies». Pour cette raison, les chrétiens doivent être des «missionnaires de l’espérance».

Jésus, a assuré le pape, ne veut pas des disciples capables seulement de «répéter des formules apprises par cœur». Il veut des témoins, personnes qui «propagent l’espérance» par leur façon d’accueillir, de sourire, d’aimer. Surtout aimer, a souligné le pontife: parce que la force de la résurrection rend les chrétiens capables d’aimer même quand l’amour paraît avoir perdu sa raison d’être. (cath.ch/imedia/ah/mp)

Le pape, lors de l'audience générale du 3 août 2016
4 octobre 2017 | 13:33
par Maurice Page
Partagez!