Le pape François (Photo:  kto)
Vatican
Le pape François (Photo: kto)

Le pape François condamne le travail au noir et dénonce les "sangsues"

19.05.2016 par I.Media

Ceux qui s’enrichissent avec l’exploitation des gens  sont “de vraies sangsues qui vivent (…) du sang des gens qu’ils rendent esclaves du travail”. C’est le verdict sans appel du pape François, lors de sa messe matinale à la chapelle de la Maison Sainte-Marthe au Vatican, le 19 mai 2016.

Dans le monde entier, c’est la même chose, a poursuivi le pape, donnant l’exemple des contrats à durée déterminée à répétition: “Ils te font un contrat. De septembre à juin. Sans possibilité de retraite, sans assurance santé… En juin le contrat est suspendu et en juillet et août, tu dois manger de l’air. Et en septembre, ils te refont un contrat”.

“Le sang de tous ces gens que vous avez sucés…”

“Le sang de tous ces gens que vous avez sucés”, et sur lequel “vous avez vécu, a averti le pape, est un cri au Seigneur, un cri de justice”. “Nous pensions que les esclaves n’existaient plus: ils existent, a-t-il repris. C’est vrai, on ne va plus les prendre en Afrique pour les vendre en Amérique, non. Mais ils sont dans nos villes”.

Il ne s’agit pas de trafiquants de prostituées ou du travail d’enfants, mais d’un trafic, disons plus ‘civilisé’, a poursuivi le pape. “Je te paye jusque-là, sans vacances, sans assurance santé… tout au noir… mais je deviens riche !”.

Du travail au noir, aussi au Vatican

Des propos forts qui pourraient faire réagir certains ‘employés’ du Vatican. Dans le petit Etat et malgré les bonnes intentions du pape François, les CDD à répétition, parfois sous-payés, ou même le travail au noir, existent aussi, de l’aveu de certains.

Dans son homélie, le pape François a aussi évoqué l’audience générale de la veille, lors de laquelle il avait médité sur la parabole de l’homme riche qui ignore le pauvre Lazare. “Cela (l’exploitation, ndlr), c’est pire: c’est affamer les gens avec leur travail pour mon propre profit ! Vivre du sang des gens”. “C’est un péché mortel”, a alors répété le pape, qui requiert “beaucoup de pénitence et beaucoup de restitution”. (cath.ch-apic/imedia/bl/be)


La station spatiale internationale ISS (photo nasa/gov)

Le pape parle de racines et d'espérance avec les spationautes de l'ISS

Le pape François célèbrera la messe de Noël en la basilique St Pierre le 24 décembre à 21h30. (Photo: Flickr/Nick Thompson/CC BY-NC 2.0)

Calendrier des célébrations pontificales jusqu’à janvier 2018

Actualités ›