Le Père Paolo Dall'Oglio a été enlevé en juillet 2013 par les terroristes de Daech (Photo: Patrick Garety et Olivia Crellin/Wikimedia Commons/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/legalcode" target="_blank">CC BY-SA 3.0</a>)
Vatican
Le Père Paolo Dall'Oglio a été enlevé en juillet 2013 par les terroristes de Daech (Photo: Patrick Garety et Olivia Crellin/Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)

Le pape François demande la libération des évêques et religieux enlevés en Syrie

24.04.2016 par I.Media

Trois ans après la disparition des deux évêques orthodoxes d’Alep, en Syrie, le pape François a renouvelé son appel à la libération de l’ensemble des “évêques, prêtres et religieux” catholiques et orthodoxes enlevés en Syrie.

Lors de la prière mariale du Regina Caeli, le 24 avril 2016 au Vatican, le chef de l’Eglise catholique a invité à prier pour l’ensemble des otages à travers le monde.

“Vive préoccupation pour les frères évêques”

Au terme de la messe qu’il venait de célébrer place Saint-Pierre devant près de 100’000 fidèles, dont de très nombreux jeunes participant au Jubilé des adolescents, le pape a fait part une nouvelle fois de sa “vive préoccupation pour les frères évêques, prêtres et religieux, catholiques et orthodoxes, retenus depuis très longtemps en Syrie”.

Cet appel du pape intervient trois ans après l’enlèvement par un groupe armé islamiste, le 22 avril 2013, des deux évêques orthodoxes d’Alep, Mgr Boulos Yazigi et Mgr Yohanna Ibrahim. Auparavant, le 9 février 2013, deux prêtres, le Père Michel Kayyal, arménien catholique, et le Père Maher Mahfouz, grec-orthodoxe, avaient été séquestrés par des djihadistes. Aucune nouvelle sur le sort de ces religieux n’a été publiée depuis lors.

Aucune nouvelle des otages depuis 2013

“Que Dieu miséricordieux touche le cœur des preneurs d’otages et donne au plus vite à nos frères d’être libérés et de pouvoir retrouver leurs communauté”, a souhaité le pape François avant d’inviter à prier pour ces otages et, plus largement, toutes les personnes séquestrées à travers le monde.

Parmi les otages en Syrie figure le jésuite italien Paolo Dall’Oglio. Il a disparu depuis le 29 juillet 2013, alors qu’il était allé à la rencontre des cadres de l’Etat islamique, à Raqqa, fief de Daech, au  nord-est de la Syrie, pour obtenir la libération de plusieurs otages détenus par le groupe djihadiste.  Le pape François a plusieurs fois réclamé sa libération.

Le pape a par ailleurs évoqué la béatification samedi à Burgos d’un martyr de la guerre d’Espagne, le prêtre Valentin Palencia Marquina, et de ses quatre compagnons tués en raison de leur foi. “Louons le Seigneur pour leurs courageux témoignages, et par leur intercession, supplions-le de libérer le monde de toute violence”, a lancé le pape François. (cath.ch-apic/imedia/ami/radvat/be)


Le Père Paolo Dall'Oglio a été enlevé en juillet 2013 par les terroristes de Daech (Photo: Patrick Garety et Olivia Crellin/Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)

Un commandant marocain de Daech: nous avons tué le Père Paolo Dall'Oglio

Le système hospitalier syrien est en mauvais état (Photo d'illustration: European Commission DG/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Le nonce en Syrie veut relancer un programme d’aide médicale dans le pays  

Actualités ›