Pape François: le carême invite à se “libérer de l’illusion de vivre"

07.03.2019 par I.MEDIA

L’homme est fait “pour l’éternité du Ciel, non pour la duperie de la terre”, a affirmé le pape François le 6 mars 2019, dans son homélie de la messe des Cendres célébrée dans la basilique romaine de Sainte-Sabine.

Comme le veut la tradition, le pontife s’est rendu sur la colline de l’Aventin pour ouvrir le carême. Là, il a guidé une procession reliant Saint-Anselme, église liée aux bénédictins, à Sainte-Sabine, liée aux dominicains. Des cardinaux, des bénédictins, des dominicains, des prêtres et des fidèles ont accompagné le pape le long de ce trajet d’un quart de kilomètre.

Le carême, a soutenu le successeur de Pierre dans son homélie, est comme un “son strident (…) qui ne caresse pas les oreilles”. Ce “son puissant”, a-t-il poursuivi, est un “appel à s’arrêter”. Ainsi, c’est un “temps pour retrouver la route de la vie”. En effet, a gravement rappelé le pontife, “de la vie, tu n’emporteras avec toi aucune richesse“. “Les réalités terrestres s’évanouissent”, tandis que la culture dominante de l’apparence est “une grande tromperie”. Si l’homme s’attache aux choses terrestres, a prévenu le pape, “il en devient esclave”.

“Une boussole qui nous oriente vers le Ciel”

Pour l’évêque de Rome, la période précédant Pâques est une invitation à se “libérer de l’illusion de vivre en poursuivant la poussière”. Car l’homme est fait “pour l’éternité du Ciel, non pour la duperie de la terre”. Pour cela, a relevé le pape, le Christ propose dans l’Evangile du jour (Mt 6, 1-6.16-18) trois étapes “sans hypocrisie”: aumône, prière et jeûne. “Voilà les réalités qui ne finissent pas dans le néant”, a déclaré le pontife.

Ce chemin n’est pas toujours facile, a reconnu le pape argentin, mais le Christ crucifié est la “boussole (…) qui nous oriente vers le Ciel”. Son dépouillement total, a-t-il assuré, “montre les nécessités d’une vie plus simple” pour libérer des “tentacules” du consumérisme et des liens de l’égoïsme. “Si nous prenons le chemin de l’amour, a conclu le pontife, nous embrasserons la vie qui n’a pas de couchant”. (cath.ch/imedia/xln/rz)


Père Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale (Photo: www.cantalamessa.org)

Père Cantalamessa: "Il faut renouer avec l'intériorité"

Soeur Teresa vit dans la communauté du Verbe de Vie une vie de simplicité | © Bernard Litzler

Sœur Teresa du Verbe de Vie: le leitmotiv de la simplicité (5/7)

Actualités ›