Portail d'entrée de l'église Notre Dame de France à Londres (Photo:flickr/quite pecullar/CC BY-NC-ND-2.0)
International
Portail d'entrée de l'église Notre Dame de France à Londres (Photo:flickr/quite pecullar/CC BY-NC-ND-2.0)

Paroisses francophones du monde : un diocèse de 2 millions de personnes

15.07.2015 par Catherine Erard

Paris, 15.07.2015 (cath.ch-apic) 114 communautés catholiques francophones sont dispersées sur les cinq continents. Elles représentent l’équivalent d’un diocèse de 2 millions de personnes. Un article publié sur le site internet de la conférence des évêques de France (CEF) donne la parole aux membres de ces communautés qui vivent en première ligne la mondialisation.

“Un sas entre deux mondes”, c’est ainsi que le Père Pascal Boidin qualifie Notre-Dame de France à Londres. La paroisse est située dans le quartier très animé des théâtres et des cinémas de Soho. Elle accueille les nombreux expatriés francophones de la capitale anglaise. Jeunes familles françaises de milieux aisés, étudiants, Africains francophones, mais aussi réfugiés s’y succèdent. “Notre-Dame de France est un lieu de passage, une communauté à laquelle on se sent appartenir, mais de façon ponctuelle”, témoigne le Père Boidin. “Un certain nombre de fidèles ayant beaucoup voyagé manifestent un rapport plus ouvert à l’international”.

A Buenos Aires, le Père Edouard de Grivel a la charge des Français expatriés et des Franco-Argentins de longue date qui fréquentent la chapelle St-Louis dans le quartier résidentiel de Belgrano près du lycée franco-argentin Jean Mermoz. Sur les 8’000 Français présents dans la capitale argentine, seule une poignée de familles fréquentent la paroisse. Mais leur engagement est d’autant plus important.

Le risque de l’entre-soi

Du côté des fidèles, ces paroisses francophones de l’étranger représentent un lieu de socialisation important. Thierry et Dominique Verdier, un couple de Français qui a beaucoup sillonné le monde pour des entreprises internationales, témoigne de l’importance de ces lieux d’Eglise. “Partout, notre premier réflexe a été de chercher une paroisse pour trouver des frères, des sœurs et des copains; et si possible une paroisse française, parce qu’il est plus confortable de prier dans sa langue natale”. En Pologne, leur dernière patrie d’adoption, ils se sont sentis accueillis dès leur arrivée par la communauté francophone tenue par des Pères jésuites. Le risque de l’entre-soi est cependant présent si la communauté ne parvient pas ” à développer des liens avec les Eglises autochtones”, ajoute Thierry Verdier. Même constat pour Pierre, un étudiant de 23 ans qui séjourne au Vietnam. Il raconte s’être fait quelques bons amis et avoir apprécié la bonne ambiance du cocktail mensuel des familles à la paroisse française de Saïgon. Mais il parle également du risque pour les expatriés de “rester sur leur planète”.

Les journées pastorales des communautés catholiques francophones se tiendront du 26 au 28 août 2015 à Paris autour du thème: “Humaniser la mondialisation – Francophones catholiques : ambassadeurs de fraternité dans le monde ?”. Un site internet est consacré aux paroisses francophones du monde: Amitiés francophones dans le monde. (cath.ch-apic/cef/ce)


115 évêques prennent part à l'Assemblée plénière de la CEF du 3 au 8 novembre 2017 à Lourdes. | © CEF/archives

France: les évêques réfléchissent à la restructuration de la CEF

Mgr Yousif Thomas Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk et de Souleymanieh, (Photo: Jacques Berset)

Campagne sur CredoFunding pour soutenir 700 étudiants irakiens à Kirkouk

Actualités ›