Pédophilie: le cardinal Barbarin ne doit pas démissionner, assure le pape François

17.05.2016 par I.MEDIA

Le cardinal archevêque de Lyon Philippe Barbarin, dont le diocèse a été récemment secoué par des affaires de pédophilie, sur fond d’emballement médiatique, ne doit pas démissionner. C’est le pape François lui-même qui l’assure dans une interview accordée au quotidien français La Croix, à paraître le 17 mai 2016. Le pape y rappelle la tolérance “zéro“ en la matière et assure qu’il “ne peut y avoir de prescription“ pour l’Eglise, tout en souhaitant que cet homme “courageux“ et “missionnaire“ reste à son poste en attendant que la justice civile fasse son travail.

“Le cardinal Barbarin ne doit donc pas démissionner ?“, ont demandé au pape François les journalistes de La Croix. “Non, a-t-il répondu, ce serait un contresens, une imprudence. On verra après la conclusion du procès. Mais maintenant, ce serait se dire coupable“. “Nous devons maintenant attendre la suite de la procédure devant la justice civile“. Visé par les plaintes de victimes d’un prêtre accusé de pédophilie, le cardinal Philippe Barbarin fait l’objet d’une enquête de la justice et a été sommé, par des victimes et quelques personnalités publiques, de présenter sa démission. S’il s’est défendu d’avoir couvert des actes pédophiles, l’archevêque de Lyon a reconnu avo ir commis “des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres“.

Un homme courageux et missionnaire

Le pape reconnaît alors “qu’il n’est pas facile de juger des faits après des décennies“, tout en assurant que “pour l’Eglise, en ce domaine, il ne peut y avoir de prescription“. “Par ces abus, un prêtre qui a vocation de conduire vers Dieu un enfant le détruit“, redit le chef de l’Eglise catholique en citant son prédécesseur Benoît XVI pour qui “la tolérance doit être de zéro“.

Au fil de l’entretien, le pape François confie aussi que “le cardinal Barbarin a pris les mesures qui s’imposaient“, en créant récemment une cellule d’écoute des victimes, un collège d’experts chargés d’étudier les cas d’abus sexuels et une cellule d’écoute pour les membres du personnel du diocèse. Le pape, par ailleurs, dit encore que l’archevêque de Lyon “est un courageux, un créatif, un missionnaire“. (cath.ch-apic/imedia/ami/pp)


Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon (Photo: Jacques Berset)

Le Père Vignon dénonce une sanction personnelle du cardinal Barbarin

Beaucoup se demandent si l'Eglise en France traite avec sérieux le dossier des abus sexuels (Photo:Pixabay.com)

Remous après la sanction contre le Père Vignon

Actualités ›