Vatican

Pédopornographie: le Canada n’a pas demandé l’extradition d’un diplomate du Vatican

Aucune demande d’extradition n’a été formulée par le Canada à l’encontre du diplomate du Saint-Siège rappelé de la nonciature apostolique aux Etats-Unis, a déclaré le 12 octobre 2017 le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. Ce prêtre italien est accusé dans une affaire de possession d’images pédopornographiques.

Le Département d’Etat américain avait notifié par voie diplomatique, le 21 août dernier, «la possible violation des normes en matière d’images pédopornographiques de la part d’un membre du corps diplomatique du Saint-Siège accrédité à Washington». Le prêtre sous enquête se trouve actuellement au Vatican.

Enquête toujours en cours

Aucune date de procès n’a encore été fixée au Vatican, a poursuivi Greg Burke, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège. «L’enquête demande une collaboration internationale et est toujours en cours». La Secrétairerie d’Etat du Vatican avait transmis les informations au Promoteur de justice  – le procureur du tribunal du Vatican – qui a ouvert une enquête. Le Saint-Siège précise que l’enquête préliminaire du Promoteur de justice est couverte par le secret de l’instruction.

La déclaration de Greg Burke vient contredire des informations de presse, qualifiées de «fausses». Le 15 septembre, le Saint-Siège avait annoncé le rappel d’un de ses diplomates en poste à Washington, soupçonné d’avoir téléchargé et diffusé des images pédopornographiques. Ces faits seraient survenus lors d’une visite en Ontario, selon la police canadienne. Les images auraient été téléchargées dans une église de la ville de Windsor.

Les faits se sont produits au Canada

C’est en février 2017 que des policiers spécialisés contre la pédopornographie au Canada ont reçu une information décrivant des téléchargements illégaux sur une plateforme de réseau social. L’information émanait du Centre de Coordination de la lutte contre l’exploitation infantile de la Gendarmerie Royale du Canada. La presse canadienne écrit qu’il s’agit d’un monseigneur italien âgé de 50 ans, ordonné prêtre en 1993, dont elle publie le nom complet. Le site catholique américain Crux, qui travaille en partenariat avec la puissante organisation des Chevaliers de Colomb, et l’agence de presse catholique américaine CNS, fondée par la Conférence des évêques des Etats-Unis, ont fait de même. (cath.ch/imedia/xln/cns/be)

 

A l'instar du Vatican, les évêques américains combattent la pornographie
13 octobre 2017 | 11:08
par Jacques Berset
Partagez!