L'ACAT demande l'abolition de la peine de mort (Photo:peppergrass/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-ND 2.0</a>)
International
L'ACAT demande l'abolition de la peine de mort (Photo:peppergrass/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Philippines: Un archevêque volontaire pour l'échafaud, si la peine de mort revient

21.05.2016 par Raphaël Zbinden

Mgr Ramón Cabrera Argüelles, évêque catholique de Lipa, au nord des Philippines, s’est déclaré prêt à prendre la place des condamnés à mort, en cas de retour de la peine capitale dans le pays. La déclaration pourrait augurer d’une vive confrontation entre l’Eglise aux Philippines et le nouveau président Rodrigo Duterte.

Les Philippins ont placé début mai 2016 Rodrigo Duterte à la tête de cet Etat à majorité catholique. Partisan de la “ligne dure” avec la criminalité, le président a annoncé sa volonté de rétablir la peine de mort, abolie en 2006. Il souhaite appliquer ce châtiment à toute une variété de crimes “haineux”, dont le trafic de drogue, le viol, le vol de voiture et la corruption.

La politique de Rodrigo Duterte, qui a pourtant reçu une éducation catholique, pourrait le mettre en porte-à-faux avec les évêques du pays, note le 19 mai 2016 le site catholique américain Crux. L’Eglise aux Philippines s’est toujours opposée à la peine de mort.

“N’est-ce pas ce que le Christ aurait fait?”

Mgr Cabrera Argüelles a été l’un des plus virulents opposants en la matière, en proposant notamment récemment de prendre la place de toutes les personnes que le gouvernement envisagerait de pendre. “N’est-ce pas ce que le Christ aurait fait?”, a interrogé le prélat.

Il a également prévenu que l’Eglise pèserait de tout son poids contre tout effort de restaurer la peine capitale. “En cette Année de la miséricorde, les catholiques philippins seront sans merci” contre la peine de mort, a-t-il lancé.

Mgr Argüelles n’est cependant pas connu pour être un évêque particulièrement progressiste, aux Philippines, note Crux. Début 2016, il avait demandé aux catholiques de boycotter un concert de la chanteuse américaine Madonna, à cause de son style “vulgaire” et “sexuellement suggestif”. (cath.ch-apic/crux/rz)


"Je crois à la stratégie du dialogue, à terme beaucoup plus fructueuse que la menace". Père Bruno-Marie Duffé | © Youtube

Armes nucléaires: “la politique internationale a besoin de la morale“, affirme le Père Duffé

La guerre contre la drogue du président Duterte aurait déjà fait près de 12'000 morts (Photo:Wikimedia)

Philippines: l'Eglise manifeste contre la guerre antidrogue de Duterte

Actualités ›