De moins en moins de jeunes Polonais veulent devenir prêtres | © A S B/Pixabay
International

Pologne: forte baisse des entrées au séminaire

En 2021, les séminaires de Pologne ont enregistré une baisse de 20% des entrées. Un chiffre qui a diminué constamment ces dernières années.

Le Père Piotr Kot, président de la Conférence des recteurs des grands séminaires de Pologne, a indiqué à l’agence de presse catholique KAI que 356 séminaristes avaient commencé leurs études en 2021. Ils étaient encore 441 en 2020, ce qui signifie une baisse d’environ 20%. Les chiffres étaient de 498 en 2019 et 828 en 2012.

Pour le Père Kot, il est difficile d’identifier avec certitude tous les facteurs à l’origine de la baisse constante des vocations sacerdotales dans le pays. «Parfois, ils se jugent indignes ou incapables d’une telle vie», a-t-il commenté. Le prêtre polonais pointe du doigt un manque de modèles appropriés dans le foyer familial, des dépendances précoces, des troubles de l’identité ou encore ‘l’hyper-individualisme’.»

«D’autres hésitent à suivre l’appel de la vocation parce qu’une image négative de l’Église et du sacerdoce est ancrée autour d’eux», a ajouté le responsable ecclésial. Un facteur renforcé par la crise des abus sexuels. Un grand nombre de scandales ont éclaté ces dernières années en Pologne, en lien avec ce phénomène, notamment par le biais de documentaires télévisés qui ont rencontré un important succès.

L’ombre des abus

L’Église catholique polonaise est officiellement en train de traiter le problème des abus commis par des clercs. Elle a annoncé en juin 2021 avoir reçu 368 allégations au cours des deux dernières années. Un chiffre étonnamment peu élevé qui a laissé perplexes nombre d’observateurs.

Depuis novembre 2020, le Vatican a pris des mesures disciplinaires à l’encontre d’une série d’évêques polonais, pour la plupart à la retraite, après des enquêtes menées dans le cadre du motu proprio Vos estis lux mundi du pape François, en 2019.

Malgré le déclin des vocations, la Pologne reste l’un des pays européens avec le plus grand nombre de vocations sacerdotales et une pratique religieuse toujours très importante. (cath.ch/cna/kai/arch/rz)

De moins en moins de jeunes Polonais veulent devenir prêtres | © A S B/Pixabay
14 octobre 2021 | 16:30
par Raphaël Zbinden
Abus sexuels (832), Pologne (146), Séminaire (30), vocations (31)
Partagez!