Pologne: suite à un film sur la pédophilie, une statue de Jean Paul II masquée

Sur décision de l’Eglise polonaise, la grande statue du pape Jean Paul II en compagnie du Père Eugeniusz Makulski, prêtre accusé de pédophilie, trônant devant la basilique Notre-Dame de Lichen, dans le centre de la Pologne, a été totalement recouverte.

Le film documentaire polonais «Tylko nie mów nikomu» (Seulement, ne le dis à personne) sur les abus sexuels sur mineurs dans l’Eglise catholique de Pologne, du réalisateur Tomasz Sekielski, produit là un de ses premiers résultats.

«Seulement, ne le dis à personne!»

Le sort du monument sera décidé dans un proche avenir, a déclaré le 14 mai 2019 la Province polonaise compétente des Pères marianistes de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie (MIC), à laquelle appartient le Père Makulski.

Au sanctuaire Notre-Dame des Douleurs à Lichen, un important lieu de pèlerinage en Pologne, où le pape Jean Paul II avait béni en 1999 les travaux de la plus grande basilique construite en Europe au XXe siècle et consacrée le 12 juin 2004, c’est la consternation. Lichen est devenu le deuxième lieu de pèlerinage en Pologne après Czestochowa, la ville de la Vierge Noire.

Un prêtre admiré accusé d’abus sur mineurs

La statue désormais complètement masquée montre le Père Eugeniusz Makulski – initiateur de ce gigantesque projet de sanctuaire marial – agenouillé devant Jean Paul II et lui présentant une maquette de la basilique. Le vieux religieux a été longtemps adulé pour son œuvre  inspirée par la basilique Saint-Pierre de Rome, destinée à célébrer les deux mille ans de la naissance du Christ.

Les cas d’abus sexuels sur mineurs dévoilés dès le 11 mai 2019 par le film «Seulement, ne le dis à personne», – plus de 12 millions de vues sur YouTube 3 jours seulement après sa publication – ont contribué à la décision des supérieurs religieux de retirer, dès le lendemain, le prêtre de 91 ans de toute activité pastorale. La conduite du Père Eugeniusz Makulski, qui appartient à la congrégation polonaise des Pères marianistes, avait déjà été mise en cause dans un article de l’hebdomadaire polonais «Wprost» en 2004. (cath.ch/kathpress/be)

Lichen Monument du pape Jean Paul II en compagnie du Père Eugeniusz Makulski | © wyborcza.pl
15 mai 2019 | 11:56
par Jacques Berset
Partagez!