Vatican

Prêtre égorgé en France: le Vatican dénonce un «meurtre barbare»

Après la mort d’un prêtre égorgé par deux assaillants alors qu’il célébrait la messe dans son église près de Rouen, au nord-ouest de la France, dans la matinée du 26 juillet 2016, le Vatican a assuré que le pape François avait été «informé» et s’associait «à la douleur et à l’horreur pour cette violence absurde». Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le Père Federico Lombardi, a dénoncé une «violence horrible» et un «meurtre barbare» dans un lieu sacré.

«Informé, le pape s’associe à la douleur et à l’horreur pour cette violence absurde, en condamnant de façon radicale toute forme de haine, en priant pour les personnes concernées», a assuré le Père Lombardi dans un communiqué peu après l’issue dramatique de la prise d’otage dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. «Nous sommes particulièrement touchés, a poursuivi le porte-parole du Vatican, parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où l’on annonce l’amour de Dieu, avec le meurtre barbare d’un prêtre et l’implication de fidèles».

Le Saint-Siège proche de l’Eglise en France

Deux individus armés de couteaux ont fait irruption au cours de la messe dans cette paroisse proche de Rouen et pris en otages cinq personnes: le père Jacques Hamel, âgé de 84 ans, deux religieuses et deux fidèles. Ils ont égorgé le prêtre et grièvement blessé une autre personne. Les deux hommes ont par la suite été abattus par les forces de l’ordre.

«Cette terrible nouvelle, a encore assuré le Père Lombardi, s’ajoute malheureusement à une série de violences qui, ces jours-ci, nous ont déjà secoués, créant une immense tristesse et de la préoccupation». «Nous suivons la situation et attendons de nouvelles informations pour mieux comprendre ce qui s’est passé», poursuit le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège avant de conclure: «Nous sommes proches de l’Eglise en France, de l’archidiocèse de Rouen, de la communauté touchée, du peuple français». (cath.ch-apic/imedia/ami/rz)

Après le meurtre d'un prêtre en France, le pape François dénonce une violence absurde
26 juillet 2016 | 14:09
par Raphaël Zbinden
France (266), Rouen (15), Terrorisme (200)
Partagez!