Suisse

Renforcement de l’aide d’urgence pour les victimes de la sécheresse en Afrique de l’Est

La détresse humanitaire persiste en Afrique de l’Est. À cause de la sécheresse, une grande partie de la population éthiopienne dépend toujours de l’aide d’urgence. Caritas Suisse a augmenté sa contribution de deux à trois millions de francs et lance un nouveau projet d’aide d’urgence bénéficiant à 60’000 personnes au sud de l’Éthiopie.

La sécheresse qui frappe actuellement l’Éthiopie est la pire depuis 50 ans, indique un communiqué de Caritas Suisse. Le manque d’eau persiste à certains endroits, tandis que dans d’autres, les pluies torrentielles ont détruit l’espoir d’engranger une récolte dans un proche avenir. Les cultivateurs qui vivent en altitude doivent supporter de lourdes pertes de récolte. Quant aux éleveurs établis en plaine, ils ont à nouveau perdu une grande partie de leurs troupeaux. L’eau potable fait cruellement défaut à bien des endroits.

Une aide d’urgence de trois millions de francs

Jusqu’à présent, l’aide de Caritas s’est concentrée sur les régions du Tigré, de l’Est et Ouest de la province du Hararghe, ainsi que la zone de Guji, au sud de l’Éthiopie. La remise de semences et de fourrage, l’approvisionnement de la population en eau potable et l’amélioration des conditions d’hygiène sont au centre de l’aide d’urgence et de survie. Comme la situation de détresse persiste, Caritas Suisse porte le montant total de son aide d’urgence de deux à trois millions de francs.

D’un côté, Caritas étend les programmes actuels, de l’autre elle démarre un nouveau projet d’aide d’urgence dans la région de Borana, au sud de l’Éthiopie. Ce projet supplémentaire comprend entre autres la remise de denrées alimentaires à des femmes enceintes, à des mères qui allaitent et à de jeunes enfants souffrant de malnutrition, la distribution de produits de purification de l’eau et l’assainissement des pompes manuelles. Il atteint en tout 60′ 000 personnes. La Chaîne du Bonheur soutient l’aide d’urgence de Caritas. (cath.ch-apic/com/mp)

En Afrique de l'Est, le changement climatique a causé une sécheresse qui a tué de nombreuses têtes de bétail
21 septembre 2016 | 11:24
par Maurice Page
Partagez!