Le trafic d'êtres humains touche surtout les femmes (Photo:Ira Gelb/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-ND 2.0</a>)
Vatican
Le trafic d'êtres humains touche surtout les femmes (Photo:Ira Gelb/Flickr/CC BY-ND 2.0)

Les sociétés les plus prospères n'échappent pas au trafic des êtres humains, selon le pape

09.02.2018 par I.Media

Le pape François a reçu en audience, le 9 février 2018, les membres du Groupe Sainte-Marthe, en conclusion de leurs deux journées de réunion sur les moyens de lutter contre le trafic des êtres humains. Face à eux, le pape a dénoncé les formes modernes d’esclavage, "bien plus diffuses que nous ne pouvons l’imaginer".

Abonnés

"Aucune maladie n’est cause de l’impureté", a lancé le pape à l'angélus du 11 février 2018. | © flickr/bostoncatholic/CC BY-ND 2.0

Angélus : "le péché nous rend impurs, pas la maladie", affirme le pape

"Les organisations criminelles impliquées dans la trafic des êtres humains dissimulent leurs victimes parmi les migrants et les réfugiés", rappelle le pape | Flickr/Republic of Korea/Flickr/CC BY-SA 2.0

Journée internationale contre le trafic des êtres humains: le pape incite à briser le silence

Actualités ›