Suisse

La Suisse «en fait trop peu» contre la pauvreté des enfants

76’000 enfants vivent dans la pauvreté en Suisse, et 188’000 autres dans la précarité, rappelle Caritas Suisse. L’œuvre d’entraide catholique déplore le manque de volonté politique, de la part des cantons et de la Confédération, pour lutter contre ce phénomène.

Les prestations complémentaires pour familles, l’encouragement précoce et l’harmonisation de la vie professionnelle et familiale sont des facteurs clefs pour réduire la pauvreté des enfants, souligne Caritas Suisse, dans un communiqué du 16 novembre 2017. Relevant que ces instruments sont utilisés avec succès dans certains cantons, l’œuvre d’entraide appelle de ses voeux «une volonté politique permettant de les appliquer enfin dans toute la Suisse».

Quatre cantons -Genève, Vaud, Soleure et le Tessin- ont déjà introduit les prestations complémentaires pour familles, qui complètent en principe les prestations complémentaires de l’AVS et de l’AI. Le canton de Fribourg, où le Grand Conseil en a accepté le principe il y a déjà plusieurs années, tarde toujours à les mettre en œuvre.

Les prestations complémentaires sont appliquées avec particulièrement de succès au Tessin et dans le canton de Vaud. Dans ces deux cantons, le nombre de familles dépendant de l’aide sociale a chuté, tout comme le risque de pauvreté des enfants et des adolescents.

Pour une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté

Un grand nombre d’études montrent en outre que l’encouragement précoce est particulièrement important pour les enfants de familles défavorisées.

Fin 2018, le programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté prendra fin. «Il est plus que temps d’inscrire la politique de lutte contre la pauvreté dans les tâches de la Confédération», martèle Caritas Suisse. Elle demande en particulier que les autorités fédérales, en collaboration avec les cantons, les communes, les organisations civiles et les personnes pauvres elles-mêmes, développent une stratégie suisse de prévention et de lutte contre la pauvreté, dotée d’objectifs mesurables, de mesures efficaces et soumise à des évaluations régulières. (cath.ch/com/rz)

 

 

En Suisse, 76'000 enfants vivent dans la pauvreté (Photo d'illustration: U.S.Fotografie/Flickr/CC BY-ND 2.0)
16 novembre 2017 | 10:56
par Raphaël Zbinden
Partagez!