Suisse

Une année 2020 très dense pour Cath-Info

Adaptation: tel a été le maître mot de Cath-Info en 2020. Adaptation aux restrictions du covid, adaptation aux attentes du public, adaptation aux évolutions technologiques, les défis ont été grands pour les équipes des divers médias.  

Réunie en assemblée générale, le 26 mai 2021, à Bussigny (VD), l’association Cath-Info a salué le travail et l’engagement de ses journalistes pendant la période de la pandémie du coronavirus. Les équipes de cath.ch, de la radio et de la télévision et du nouveau pôle de RTSreligion digital ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour apporter au public une parole crédible en des temps difficiles.

Des artisans pour des produits du terroir

Rassemblés dans l’église catholique de Bussigny, sous la présidence d’André Kolly, les participants sont revenus sur une année 2020 finalement très active. Le nouveau directeur Fabien Hünenberger qui a repris les rênes au début de l’année 2021 a salué le travail «des équipes d’artisans qui ont livré des produits manufacturés du terroir».

Cath.ch n’a jamais été autant suivi. Le site a dépassé le cap des 100’000 visiteurs mensuels, s’est félicité le rédacteur en chef Bernard Hallet. Notamment grâce au développement des services liés la pandémie. Les messes radios par exemple, ont pu être doublées par l’image à six reprises offrant aux internautes une plus grande proximité, même virtuelle.

En radio, les journalistes ont développé pas mal d’imagination et de souplesse pour continuer à produire des émissions de qualité, que le public a également appréciées. «Le confinement et le télétravail ont été pénibles à supporter. Nous sommes heureux de pouvoir enfin sortir de notre caverne», sourit Carole Pirker.

Pour la télévision le défi était plus grand encore. La réactivité a été très grande, a relevé Emmanuel Tagnard. Le projet «Faut pas sortir» a été développé en dix jours alors que d’habitude cela aurait pris au moins six mois. Avec des moyens réduits, tout en préservant la qualité, les journalistes ont pu accompagner les téléspectateurs.

Enfin RTSreligion digital a pu s’exercer à la production vidéo et audio pour les réseaux sociaux en développant un langage plus jeune tout en conservant des contenus solides.

Pour les journalistes de Cath-Info, il n’y a eu ni réduction d’horaires de travail, ni chômage.

Des comptes presque à l’équilibre

Au delà de l’aspect journalistique, l’assemblée s’est également penchée sur les comptes de l’entreprise. Le compte exploitation de Cath-Info pour 2020 se solde sur un déficit d’environ 12’000 francs sur des charges de 1’64 million de francs. Le résultat final est cependant obéré par un montant de 39’000 francs résultant de charges des années antérieures concernant des charges sociales et la TVA. «Globalement cela reste satisfaisant et la situation est sous contrôle» a commenté le trésorier Jean-François Journot. L’année 2021, avec une réduction des charges de personnel, devrait permettre de reconstituer quelque peu les réserves.

Adieux à Bernard Litzler et à Jacques Berset

Faute d’avoir pu le faire lors d’une fête ad hoc, l’assemblée a été aussi le cadre des adieux officiels à l’ancien directeur Bernard Litzler et au journaliste Jacques Berset qui ont atteint l’âge de la retraite. Ces deux ›héros et hérauts’ de l’information religieuse auront marqué le paysage médiatique romand.Tout en réfutant le terme de nostalgie, ils ont tout les deux laissé poindre l’émotion de devoir quitter – au moins professionnellement – «ce monde de la presse qui fut leur passion durant des décennies». (cath.ch/mp)

Fabien Hünenberger a vécu sa première assemblée générale en tant que directeur de cath-info | © Bernard Hallet
27 mai 2021 | 00:10
par Maurice Page
Partagez!