Les députés valaisans ne seront pas contraints à déclarer leur appartenance  à une loge maçonnique (Photo: Keystone)
Suisse

Valais: Les députés francs-maçons ne se dénonceront pas

Sion, 12.09.2015 (cath.ch-apic) La proposition de l’UDC d’obliger les députés valaisans à déclarer leur appartenance à une loge maçonnique ou à un club service a été refusée de justesse lors de la refonte du règlement du Grand Conseil, vendredi 11 septembre 2015. Le Parlement a préféré par 55 voix contre 53 un amendement du PLR qui supprime la mention de ces confréries dans le projet de règlement.

Chaque député valaisan se contentera d’indiquer son appartenance aux organes de direction ou de surveillance de corporations, entreprises, établissements ou fondations de droit privé ou de droit public. Les loges et clubs ne seront pas spécifiés.

«Le débat a été parfois tendu, indique le Nouvelliste dans son édition du 12 septembre 2015. On avait déjà senti mardi, lors de l’entrée en matière, que l’on se dirigeait vers un texte édulcoré. Ce sont notamment la majorité des députés du PDC du Bas qui ont fait pencher la balance en faveur du statu quo, votant en majorité pour l’amendement libéral-radical unanimement soutenu par l’Alliance de gauche», précise le quotidien valaisan.

«Franc-maçons [sic]: Victoire de la loge Alpina au Grand Conseil aujourd’hui….», ironisait hier Jérôme Desmeules, président de l’UDC Valais sur sa page Facebook. «Econe a donc perdu», rétorquait le député PLR Narcisse Crettenand, manifestant le clivage qui oppose une certaine sensibilité catholique à la franc-maçonnerie. Le mystère reste donc de mise autour de l’institution, entretenu par Charles Clerc lui-même (UDC) à la base de la proposition. «Les réactions auxquelles on a assisté cette semaine démontrent que les loges n’aiment pas la lumière», affirmait-il à l’issue du vote. (apic/nf/pp)

Les députés valaisans ne seront pas contraints à déclarer leur appartenance à une loge maçonnique
12 septembre 2015 | 10:21
par Pierre Pistoletti
Partagez!