International

Vincent Lambert: «Chaque vie a de la valeur», martèle le pape

«Ne construisons pas une civilisation qui élimine les personnes dont nous considérons que la vie n’est plus digne d’être vécue», exhorte le pape François dans un message posté le 11 juillet 2019 sur Twitter. Ce message a été publié quelques heures après la mort de Vincent Lambert.

Tétraplégique et en état de conscience minimal depuis un accident de voiture survenu en 2008, Vincent Lambert était nourri et hydraté par sonde. Après une longue bataille judiciaire divisant la famille, l’arrêt de ces soins de base a été validé par la justice française et était effectif depuis le 3 juillet. Privé d’eau et de nourriture, l’ancien infirmier est décédé ce 11 juillet.

«Que Dieu le Père accueille dans ses bras Vincent Lambert», prie le pape en réaction à ce décès. «Ne construisons pas une civilisation qui élimine les personnes dont nous considérons que la vie n’est plus digne d’être vécue: chaque vie a de la valeur, toujours», ajoute-t-il.

Une société «en grand manque de repères»

Avant le successeur de Pierre, d’autres responsables du Vatican ont réagi à la mort de Vincent Lambert. Cette mort est une «défaite pour notre humanité», a ainsi considéré Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie. Pour sa part, Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège, a déclaré avoir appris «avec douleur» la mort du Français.

De l’autre côté des Alpes, le Père Thierry Magnin, nouveau secrétaire général de la Conférence des évêques de France, a lui aussi fait part de sa «profonde tristesse». Vincent Lambert n’était «pas en fin de vie», rappelle-t-il en évoquant une société en «grand manque de repères». (cath.ch/imedia/xln/rz)

Le pape François s'est senti très concerné par l'affaire Vincent Lambert | DR
11 juillet 2019 | 14:51
par Raphaël Zbinden
Partagez!