Tessin: projet social inédit pour «amener l'Eglise au milieu des gens»

La paroisse de San Vittore, au nord-est du Tessin, va transformer un «grotto» (restaurant) qu’elle gère en espace de rencontre intergénérationnel éthique et écologique. Un projet sans précédent qui vise à «amener l’Eglise au milieu des gens».

Silvia Guggiari, pour catt.ch/traduction: Raphaël Zbinden

Le Conseil de paroisse de San Vittore place les jalons d’une Eglise «en sortie». Cette paroisse du district de Moesa, proche des Grisons, a lancé un projet tout à fait novateur: reprendre la gestion du «grotto» (restaurant de plein air typique de la région tessinoise) de Matafontana, afin d’un faire un espace de rencontre entre les générations. Le projet prend spécialement en compte les problématiques de la réalité sociale locale.

Tout est parti de l’intuition d’Alessandro Tini, président du Conseil de paroisse. Le projet prendra corps avec l’ouverture du restaurant, prévue en mars 2021. «Nous avons décidé de reprendre la gestion du «grotto» et d’en faire un espace de rencontre qui sera un endroit de référence pour notre région, sur des bases éthiques et responsables».

Cette belle intuition a nécessité le recours à plusieurs sources de financements, en vue des importants travaux de rénovation qui devaient être entrepris pour le restaurant. Le conseil paroissial a pu obtenir la somme grâce à plusieurs particuliers et quelques fondations de la région. «Grâce à la nouveauté du projet, nous n’avons eu aucune difficulté à trouver un terrain d’entente et à réunir les fonds nécessaires».

Pas de prosélytisme

Mais le projet s’est réalisé sur des critères bien définis: «Nous avons fait appel à des entreprises et à des produits locaux, mis en avant l’aspect social, en engageant des personnes en difficulté habitant dans la vallée tessinoise, tels que des chômeurs ou des personnes en besoin d’intégration. Ils soutiennent une équipe de professionnels. Nous nous sommes adjoints la collaboration d’associations locales, dont l’école de musique du district de Moesa, qui se produira dans le restaurant».

Tous ces aspects font du projet une démarche extraordinaire, où le Conseil de paroisse est sorti de ses tâches habituelles pour chercher d’autres chemins d’évangélisation. «Le pape François a exhorté les jeunes, lors des JMJ de Rio en 2013, à sortir des églises et des institutions, à faire du bruit, à aller dans la rue pour rencontrer des gens. Ce projet est donc un moyen de ‘sortir’ de notre réalité paroissiale tout en attirant des personnes. L’idée n’étant pas de faire du prosélytisme, mais de présenter un exemple de gestion éthique et responsable, en expérimentant de nouvelles façons d’être en Eglise». (cath.ch/catt/sg/rz)

redaction

Portail catholique suisse

https://www.cath.ch/newsf/tessin-projet-social-inedit-pour-amener-leglise-au-milieu-des-gens/