Evangile de dimanche: "Nous ne savons pas où …"

Chantal Reynier | "Nous ne savons pas où on l’a déposé". Tel est l’aveu d’ignorance doublé d’impuissance de Marie-Madeleine qui, alors que le jour point à l’horizon, est toute tendue vers le lieu où Jésus a été enseveli. Constatant que la pierre qui scellait le tombeau est roulée, elle conclut que le corps de Jésus a été enlevé.
"On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé." (Photo: DR)

Evangile de dimanche: ce qui est folie…

Chantal Reynier | Comment à l’approche de la Pâque, Jésus ose-t-il intervenir dans le Temple en chassant les vendeurs, leurs installations et les animaux pour le sacrifice? Quelle violence! Aux yeux de ses contemporains, de quoi le taxer de fou.
Le Christ chasse les marchands du temple. Luca Giordano, huile sur toile. 2e moitié du 17e siècle| Domaine public.

 Evangile de dimanche: "Allons ailleurs"

Chantal Reynier | "Allons ailleurs", telles sont les seules paroles prononcées par Jésus dans cet épisode. "Allons ailleurs". Jésus vient de quitter Capharnaüm, pour se rendre dans un lieu désert. Où veut-il aller maintenant? "Vers les villages voisins"? Ne cherchons pas à préciser la direction indiquée dans son invitation mais mettons nos pas dans les siens.
Jésus guérit la belle-mère de Pierre. Par John Bridges, Angleterre, huile sur toile, 1839. | Wikimedia/domaine public.

Evangile de dimanche: l’étoile à son lever

Chantal Reynier | La naissance de Jésus à Bethléem bouleverse le monde, en raison même de son humilité et de sa discrétion. A l’adoration des bergers des alentours s’ajoute, d’après l’évangile de Matthieu, celle des mages venus de l’Orient lointain.
L’adoration des mages venus de l’Orient lointain. Sandro Botticelli, vers 1475 | Wikimedia.

Evangile de dimanche: de commencement en commencement

Chantal Reynier | Commencement de l’année liturgique, "Commencement de l’Evangile de Jésus Christ" selon saint Marc (Mc 1, 1)! Le temps de l’Avent nous invite chaque année à nous remettre en route.
"Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi". Prédication de saint Jean-Baptiste par Brueghel l'Ancien. | DR