Evangile de dimanche: un enseignement nouveau

Marie-Christine Varone | L'évangile de ce jour nous invite à méditer un très long passage, qui appartient à ce que l'on nomme souvent, un peu à tort, "les antithèses" (5,21-48), car il s'agit surtout pour Jésus de proposer une compréhension plus profonde des commandements.
"Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir." Mt 5, 17. (Photo: Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0)

Evangile de dimanche: l'Agneau de Dieu

Marie-Christine Varone | L'évangile de ce jour nous rapporte la première apparition de Jésus dans le quatrième évangile. Il s'agit en fait d'une longue déclaration de Jean (Baptiste) qui prend l'allure d'un témoignage.
Saint Jean le Baptiste (Kappel am Albis, Klosterkirche, 1305-1340)

Evangile de dimanche: l'annonce à Joseph

Marie-Christine Varone | L'annonce à Marie (Lc 1,26-38) nous est plus familière que celle à Joseph que nous lisons en cette nouvelle année liturgique, dite année Matthieu. Ce dernier ouvre son évangile par la généalogie ou genèse de Jésus Christ (1,1-17), répondant en quelque sorte à la question: qui est Jésus? Il est fils de David par Joseph. Le texte de ce dimanche va répondre à une seconde question: d'où vient-il?
Le rêve de Joseph. (Egbert-Kodex, Reichnau/Trier - Stadtbibliothek Trier)

Evangile de dimanche: Roi et Sauveur

Marie-Christine Varonne | L'année liturgique se termine avec la fête du Christ Roi, un titre qui a bien besoin de l'Ecriture pour lever les équivoques et révéler la profondeur de cette appellation.
Dans cette scène, propre à l'évangile selon S. Luc, l'un des deux crucifiés se désolidarise des sarcasmes de son compagnon d'infortune, reconnaissant leur culpabilité à tous deux et l'innocence de Jésus. (Photo: Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0)

Evangile du dimanche: le pharisien et le publicain

Marie-Christine VArone | A des destinataires trop sûrs de leur justice - ce que dément leur mépris des autres - (v.9), Jésus propose une parabole pour les aider à modifier leur conception.
"Le texte nous invite à nous reconnaître pauvres, pécheurs et donc invités à vivre du pardon et de la bienveillance de Dieu" ("Tête du Christ", Rembrandt, 1648-1650, Berlin)

Evangile de dimanche: la parabole du riche et de Lazare

Marie-Christine Varonne | En contraste un pauvre, Lazare, couvert d'ulcères léchés par les chiens, se voit jeté devant le porche du riche, affamé au point de désirer ce qui tombe de sa table (20-21). Enfermé dans son monde de plaisirs le riche ignore la présence du pauvre et sa détresse.
La parabole du riche et de Lazare dénonce un autre danger que connaît le riche: ne pas voir le pauvre à sa porte... (Illustration: Patrick Scherrer)

Evangile de dimanche: Renversement

Il se passe beaucoup de choses à table dans l'évangile de Lc. Le repas y est occasion de communication, voire, pour Jésus, de révélation.
Il se passe beaucoup de choses à table dans l'évangile. (Illustration: Bernadette Lopez/Evangile et peinture)

Evangile de dimanche: Le riche insensé

Marie-Christine Varone | Curieuse demande de cet homme qui veut que Jésus règle une question d'héritage entre frères, ce à quoi Jésus oppose un refus sans appel: ni juge ni arbitre des partage. Derrière cette intervention Jésus repère la tentation de l'avidité, cette soif d'avoir toujours plus, et déclare que la vie de qui que ce soit - fut-elle privilégiée (dans l'abondance) - ne dépend pas de ses biens.
Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté... (Photo: Flickr/Humpapa/CC BY-NC 2.0)

Evangile de dimanche: Les 72 en ... stage apostolique

Si les 3 évangiles synoptiques rapportent un envoi en mission des 12 (apôtres), seul Luc y ajoute la même expérience pour les 72 (disciples), un chiffre qui oriente vers l'universalité.
Tout baptisé est envoyé. Plus seulement en stage, mais bien en mission, à la suite du Christ et des 72. (Photo: Pierre Pistoletti)

Evangile de dimanche: Touché aux entrailles

Alors que Jésus et ceux qui l'accompagnent (disciples et foule nombreuse) s'approchent des portes de Naïm, un village de Galilée, un autre cortège, funèbre, en sort. Le mort est le fils unique d'une veuve.
Résurrection du fils de la veuve, San Milla de la Cogolla.