International

Argentine: Mgr Angelelli et les martyrs de La Rioja béatifiés le 27 avril 2019

Mgr Enrique Angelelli et les trois martyrs de La Rioja, dont le prêtre français Gabriel Longueville, assassinés par la junte militaire en Argentine en 1976, seront béatifiés le 27 avril 2019 à La Rioja, a indiqué le diocèse. Le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, y représentera le pape François.

Annoncée dans un premier temps pour décembre 2018, la béatification des quatre martyrs de la junte argentine aura lieu le 27 avril 2019 à La Rioja qui était le diocèse de Mgr Angelelli. Avec le prélat, deux prêtres seront béatifiés le Français Gabriel Longueville et le franciscain Carlos de Dios Murias. Le quatrième bienheureux est le laïc Wenceslao Pedernera. Tous les quatre ont été assassinés par les militaires en 1976, une des années les plus noires de la dictature en Argentine.

Un faux accident de voiture pour le Romero argentin

Dès la fin de la dictature, en 1983, plusieurs évêques argentins avaient exigé des éclaircissements sur les circonstances de la mort de leur confrère dans ce que les autorités militaires avaient présenté comme un accident de voiture survenu le 4 août 1976. Mais ce n’est qu’en juillet 2014 qu’un procès a abouti à la condamnation des militaires coupables d’avoir assassiné Mgr Enrique Angelelli. Il s’agissait bien d’un «homicide froidement programmé». L’accident avait été provoqué par le sabotage de la voiture de l’évêque. Encore vivant après l’accident, il fut achevé par de violents coups sur la nuque.

Le pape François personnellement intéressé

On sait que le pape François a demandé à plusieurs reprises des informations sur l’état de la procédure pénale pour juger les assassins de Mgr Angelelli qu’il avait rencontré alors qu’il était provincial des jésuites en Argentine. En 2006, c’est lui qui avait présidé les célébrations marquant le 30e anniversaire de la mort de l’évêque. Le Saint-Siège a en outre remis au diocèse de La Rioja les copies des deux lettres que Mgr Angelelli avait envoyées au Vatican quelques jours avant sa mort. Ces deux documents ont été présentés comme pièces à conviction devant les tribunaux argentins.

Proches collaborateurs de Mgr Angelelli, le prêtre français fidei donum Gabriel Longueville et le franciscain argentin, Carlos Murias, ont été tués deux semaines avant l’évêque. Le 18 juillet 1976, les deux prêtres sont tout d’abord séquestrés avant d’être conduits sur une base aérienne. Ils y sont interrogés, torturés et enfin tués. Leurs cadavres criblés de balle seront découverts deux jours plus tard.

Wenceslas Pedernera, laïc et père de famille, s’était installé parmi les travailleurs pauvres des campagnes argentines. Avec les adhérents d’une coopérative agricole, il forma une communauté de vie, marquée par le travail et la prière commune. Le 25 juillet 1976, des hommes masqués lui tirent dessus. Il meurt quelques heures plus tard à l’hôpital. (cath.ch/aica/mp)

Les Pères Gabriel Longueville et Carlos Murias, assassinés par la dictature argentine en 1976 seront béatifiés | DR
24 octobre 2018 | 15:28
par Maurice Page
Partagez!