Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens à l'Université de Fribourg (photo Maurice Page)
Suisse
Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens à l'Université de Fribourg (photo Maurice Page)

Cardinal Koch: "Nicolas de Flüe ne se situe entre les confessions, il les relie"

Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens et le pasteur Gottfried Locher, président de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), présideront, le 24 septembre, la célébration œcuménique du jubilé des 600 ans de la naissance de Nicolas de Flüe, à Sachseln, dans le canton d'Obwald.

La figure du père sera de plus en plus absente dans le processus de la PMA (dessin:R.Zbinden)

Une société sans pères ni repères?

Raphaël Zbinden | Le gouvernement français devrait proposer, en 2018, l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. Des voix se sont élevées contre une mesure qui “instituerait légalement” l’absence du père.

Edito
'Lies !' a pour objectif un coran dans chaque foyer (Photo: ww.ajib.fr)
Suisse
'Lies !' a pour objectif un coran dans chaque foyer (Photo: ww.ajib.fr)

Le Conseil national interdit la distribution de corans dans la rue

Contre l'avis du Conseil fédéral, par 109 voix contre 64, jeudi 21 septembre 2017, la chambre basse du parlement à Berne a voté l'interdiction de la distribution de corans dans la rue à des fins de recrutement.

Nicolas Blancho, président du Conseil central islamique suisse (Photo: www.flickr.com)
Suisse
Nicolas Blancho, président du Conseil central islamique suisse (Photo: www.flickr.com)

Le Conseil central islamique suisse dans le collimateur du Ministère public de la Confédération

Le Conseil central islamique suisse (CCIS) de Nicolas Blancho est dans le collimateur du Ministère public de la Confédération (MPC).

Les articles les plus lus

Actualités ›

Grand-Saint-Bernard: bénévolat et silence

Fernand monte depuis 15 ans à l’hospice du Grand-Saint-Bernard. Il y passe trois semaines à l’accueil et au musée, au service des touristes et des pèlerins de passage. Sans le silence qu’il trouve dans la nature et dans la communauté, il ne pourrait pas accomplir son travail.