Le spectre de l'islamisation plane sur la Gambie (Photo d'illustration:rogiro/Flickr/<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/legalcode" target="_blank">CC BY-NC-ND 2.0</a>)
International
Le spectre de l'islamisation plane sur la Gambie (Photo d'illustration:rogiro/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Gambie: Le calvaire des chrétiennes dans la nouvelle République islamique

12.01.2016 par Ibrahima Cissé, correspondant de l'Apic en Afrique

Les chrétiens de Gambie sont sous le choc depuis que le président Yaya Jammeh a proclamé par décret, en décembre dernier, que le pays était un “Etat islamique”. Les chrétiennes commencent particulièrement à souffrir de l’obligation du port du voile islamique dans l’administration, imposé depuis le début de l’année.

Selon le site internet www.oeildafrique.com, une police islamique a été créée au sein des services secrets du petit Etat anglophone enclavé dans le Sénégal, pour veiller à l’application stricte de la mesure d’islamisation. Cette police a pour mission de traquer les femmes mal voilées. Les employées de l’Etat qui ne portent pas le voile peuvent être sévèrement punies.

A la télévision nationale, la journaliste chrétienne Nicole Winifred se présente maintenant à l’écran la tête couverte, vêtue comme une musulmane. Ce qu’elle n’avait jamais fait auparavant.

Une chrétienne travaillant au bureau de la présidence a affirmé sur www.freedomnewspaper.com, le journal en ligne de l’opposition gambienne, que le christianisme était à présent “diffamé, crucifié et persécuté en Gambie par le président Yahya Jammeh”. Elle a souligné que, jusque-là, musulmans et chrétiens avaient vécu dans la paix et l’harmonie, et qu’à cause du président, la situation était sur le point de s’inverser. “Il force des femmes de confession catholique de son gouvernement à s’habiller comme des musulmanes. C’est une attaque contre le christianisme et la liberté religieuse”, a-t-elle martelé.

Inquiétude de l’archevêque de Banjul

Une autre fonctionnaire du ministère gambien de la Justice a confirmé au journal que les chrétiennes étaient forcées d’adopter un style vestimentaire éloigné de leurs traditions. “Les fonctionnaires de confession chrétienne en Gambie sont endoctrinés par Yahya Jammeh pour embrasser les valeurs islamiques”, a-t-elle précisé. Elle a assuré en outre que “toute Gambienne non voilée perdait d’office son emploi”.

Selon des médias locaux, Mgr Robert P. Ellison, archevêque catholique de Banjul, la capitale, a adressé une lettre au président Jammeh pour exprimer son inquiétude face aux nouvelles contraintes vestimentaires imposées aux chrétiennes. Le prélat n’aurait pour l’instant pas reçu de réponse.

La population de la Gambie, estimée à 2 millions, est composée de 90% de musulmans. Le reste des habitants sont essentiellement de confession chrétienne, concentrés pour la plupart dans la région de Banjul. (cath.ch-apic/ag/ibc/rz)


Mattel a présenté lundi sa première Barbie voilée (DR)

Barbie voilée: les réactions s'enchaînent

La cohésion sociale est mise à mal au nord du Nigeria (Photo d'illustration: Robert/Flickr/CC BY 2.0)

Nigeria: Le Forum des aînés chrétiens s’inquiète du basculement progressif vers l’islamisation

Actualités ›