Suisse: ’L’Echo Magazine’ mis en difficulté par la Poste

15.01.2012 par webmaster@kath.ch

Les tarifs préférentiels remis en question

Genève, 15 janvier 2012 (Apic) L’hebdomadaire chrétien et culturel de Suisse romande, ’L’Echo Magazine’, connaît un avenir incertain. La possible suppression des tarifs préférentiels le met en difficulté, au même titre que d’autres journaux. Le Tribunal administratif fédéral en débattra le 31 janvier 2012.

Fondé en 1930, ’L’Echo Magazine’ pourrait bien disparaître prochainement, rapporte ’Le Matin dimanche’ du 15 janvier. La Poste entend lui supprimer ses tarifs préférentiels. “Si c’était le cas, nos charges d’expédition augmenteraient de près de 70%, déclare son directeur général Gérard Plader au ’Matin dimanche’. Nous serions sérieusement mis en difficulté et pourrions supprimer des emplois”.

Cette décision tombe mal. Le nombre des désabonnements a augmenté de 15% en 2011 et celui des lecteurs n’a pas progressé, à la différence des deux années précédentes.

A la recherche de toutes les solutions

“Nous allons chercher toutes les solutions”, précise le rédacteur en chef Patrice Favre à l’Apic. Mais “ce n’est pas juste de dire que c’est la dernière chance”. En contestant la décision de la Poste, “’L’Echo Magazine’ joue un peu le rôle d’éclaireurs”. Car la bataille est plus large. Elle touche plusieurs journaux romands et alémaniques.

Selon la nouvelle loi sur la Poste, le géant jaune accorde des aides aux journaux régionaux. Or à ses yeux, ’L’Echo Magazine’ est un hebdomadaire “spécialisé et sans ancrage régional”. Ce que conteste l’avocat du magazine, Me Nicolas Capt: “’L’Echo Magazine’ est généraliste” et la Suisse romande est “un ancrage régional”.

L’ordonnance d’application de la nouvelle loi devrait préciser les critères d’attribution, comme un tirage de moins de 40’000 exemplaires et une distribution dans une région linguistique. Dans ce cas, ’L’Echo Magazine’ qui tire à 17’500 exemplaires serait sauvé. Par contre, si l’hebdomadaire devait perdre cette aide, “il faudra se battre encore plus avec nos abonnés pour obtenir davantage de soutien”, envisage déjà Patrice Favre. (apic/lematindimanche/mm/ggc)


Dominique Pittet est Secrétaire général de l'ECR (Genève) depuis ocotbre 2008 | DR

Dominique Pittet: dix ans à la barre

Le pape François à Palexpo lors de la messe du 21 juin 2018 | © Bernard Hallet.

Le pape à Genève: un film souvenir produit par un Genevois

Actualités ›