Mgr Juan Barros Madrid a été nommé évêque d'Orsono en 2015, malgré les contestations locales. © iglesia.cl
International
Mgr Juan Barros Madrid a été nommé évêque d'Orsono en 2015, malgré les contestations locales. © iglesia.cl

Le pape François confirme son soutien à Mgr Barros, évêque contesté au Chili

18.01.2018 par I.MEDIA

En arrivant le 18 janvier 2018 à Iquique, au Chili, le pape François a répondu à une question de la presse locale sur Mgr Juan Barros Madrid, évêque d’Osorno, a informé le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, Greg Burke, le même jour. Le pontife a défendu le prélat, à qui il est reproché de n’avoir pas dénoncé les abus sexuels d’un prêtre.

“Le jour où ils m’apportent une preuve contre Mgr Barros, alors je parlerai. Il n’y a pas une seule preuve contre [lui]. Tout cela est de la calomnie, est-ce clair ?”, a déclaré le successeur de Pierre.

Agé de 61 ans, Mgr Barros Madrid avait été nommé à la tête du diocèse d’Osorno, dans le sud du Chili, en 2015 par le pape François. Cette nomination est depuis contestée par certains, du fait de la proximité du prélat avec le Père Fernando Karadima. Reconnu coupable d’abus sexuels sur mineurs, ce prêtre très charismatique avait été condamné en 2011 par le Vatican à une vie de prière et de pénitence.

Le pape confirme ainsi sa position exprimée dans une vidéo en octobre 2015 et adressée aux Chiliens. La même année, une enquête de la Congrégation des évêques avait rejeté les accusations contre l’évêque.

Le 16 janvier, le pape a en outre rencontré des victimes d’abus sexuels commis par des prêtres au Chili. Le pontife leur a demandé pardon pour ce mal irréparable, et souligné sa honte. (cath.ch/imedia/mp)


Cardinal George Pell | © KNA

L'opinion australienne divisée après la confirmation de la condamnation du cardinal Pell

Les membres du groupe Sapec au premier rang des manifestants contre les abus sexuels dans l'Eglise | © kath.ch

Pétition contre les abus sexuels remise au nonce apostolique

Actualités ›