Métropolite Hilarion de Volokolamsk (à droite) (Photo: Patriarcat de Moscou)
International
Métropolite Hilarion de Volokolamsk (à droite) (Photo: Patriarcat de Moscou)

Crète: Rédaction du message du Concile panorthodoxe en l’absence du représentant russe

10.06.2016 par Maurice Page

Le métropolite de France Emmanuel (Patriarcat de Constantinople) qui préside la commission de rédaction du message du Concile panorthodoxe, ainsi que des représentants des Églises locales ont procédé, le 9 juin en Crète, au début des travaux de rédaction, rapporte le site orthodoxie.com. On relève l’absence de plusieurs délégués dont le représentant de l’Eglise russe.

Selon le métropolite Emmanuel les contacts avec les Églises de Bulgarie et d’Antioche, qui ont refusé de participer au Concile panorthodoxe, se poursuivent. Il ne s’attendait pas au refus du Patriarcat bulgare, étant donné que le patriarche Néophyte lui-même avait signé les textes au cours des différentes étapes du processus de préparation et avait participé à la décision de convocation du Concile panorthodoxe. Il a exprimé l’espoir que le bon sens l’emporterait et que les Églises participeraient au Concile.

Pas de soucis financiers

Le métropolite a expliqué en outre que “tout allait bien” du côté des finances et que celles-ci étaient déjà assurées. Il a précisé que les dépenses liées au déroulement du Concile ne dépasseraient pas la somme de 2,5 millions d’euros.

Parmi les absences les plus importantes, figure celle du président du Département des affaires ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou. Le métropolite Hilarion ne s’est pas rendu en Crète pour participer à la rédaction du message du Concile panorthodoxe. L’Église orthodoxe russe estime que cela serait inopportun, étant donné que plusieurs Églises orthodoxes se sont prononcées pour l’ajournement du Concile prévu du 16 au 26 juin 2016. Plusieurs observateurs y voient en fait une occasion pour Moscou de contester la prééminence du Patriarcat œcuménique de Constantinople en rappelant que l’Eglise russe regroupe à elle seule environ la moitié des orthodoxes dans le monde. (cath.ch-apic/mp)


Le prêtre rappeur Maxim Kurlenko, connu sous le nom de Nastoyatel (Capture d'écran Youtube)

Russie: Le métropolite Hilarion salue l'engagement des prêtres rappeurs

Le Patriarcat de Moscou s'inquiète de la tentation du néo-paganisme (Photo: DR)

Le néo-paganisme qui se propage en Russie inquiète l'Eglise orthodoxe

Actualités ›