International

Des religieuses du Missouri visées par de multiples tirs

Des coups de feu ont été tirés à plusieurs reprises au cours du Carême sur un monastère de religieuses du Missouri. Le motif de ces attaques reste pour l’heure inconnu, mais les faits sont troublants.

Dans une lettre adressée au début avril 2021 aux amis de la communauté, les Bénédictines de Marie, Reine des Apôtres, de l’abbaye Notre-Dame d’Ephèse, à Gower, dans le Missouri, lancent un appel de fonds pour construire un mur autour de leur propriété afin de se protéger, rapporte le site catholique américain The Pillar.

Le 24 mars, peu après 23 heures, plusieurs religieuses ont entendu des coups de feu. Certaines se sont levées, puis se sont rendormies. Dans la matinée, la Mère supérieure a découvert deux impacts de balles dans sa chambre. Une balle avait traversé le mur extérieur, pour se loger dans le mur opposé. Mère Cecilia, «dormait à quelques mètres de la trajectoire de la balle», indique le communiqué. Cet événement a jeté le trouble dans la communauté.

Plusieurs incidents successifs

D’autant plus qu’il n’était pas le premier. Une première fusillade avait eu lieu le 17 février, le soir du mercredi des Cendres. Les coups de feu de cette nuit-là semblaient provenir de la route de campagne qui longe le côté nord de la propriété. Aucune religieuse n’a été blessée, mais des impacts de balle ont été constatés dans le mur de l’église.  

Les sœurs avaient déjà été prises pour cible en août 2019 lorsque un homme était entré dans la propriété, et y avait passé environ 45 minutes, tirant par intermittence. «Deux sœurs ont entendu les balles siffler sur leur tête», a déclaré Mère Cecilia.

Le monastère des religieuses se trouve en pleine campagne, à environ 10 kilomètres de Gower, dans le Missouri. La localité, qui compte 1’554 habitants, n’est pas connue pour être une zone à forte criminalité, aussi ces événements sortent-ils vraiment de l’ordinaire.

«Nous sommes clairement visées«

«Nous sommes clairement visées. Qu’il s’agisse de quelqu’un qui fait cela pour s’amuser ou par pure malveillance, nous l’ignorons, explique Mère Cecilia. Mais ces incidents sont extrêmement troublants.» Le shérif a lancé une enquête, mais le ou les auteurs des tirs n’ont pas pu être identifiés.

Face à la menace, les sœurs veulent renforcer leur sécurité. Elles collectent des fonds pour construire une clôture de plus de 900 mètres de long autour de leur propriété, pour un coût de plus de 200’000 dollars. Elles sont également en train de mettre en place une surveillance par caméra. Elles ont enfin acquis un couple de chiens de garde. Quant au shérif,  il assurera également une surveillance supplémentaire dans la zone.

«Nous nous portons toutes très bien, et faisons encore plus confiance à Dieu et à la protection des anges – et à la sollicitude des amis, des voisins et des agents de la force publique aussi !», a assuré Mère Cécilia. Dans leur déclaration, les sœurs affirment que les fusillades «sont de très bons rappels pour tenir compte des paroles de saint Benoît de ‘garder chaque jour la mort devant soi’».

Une jeune communauté traditionaliste

Les Bénédictines de Marie reine des apôtres sont une communauté traditionaliste, jeune et en pleine expansion. Fondée en 1995, la communauté s’est installée à Gower en 2006. Outre la prière les soeurs se consacrent à la confection de vêtements liturgique et de linge d’autel. Mais les sœurs sont plus connues pour l’enregistrement de neuf CD de musique sacrée. (cath.ch/tp/mp)

L'abbaye de Notre-Dame d'Ephèse se trouve dans une zone rurale du Missouri | Benedictines of Mary, Queen of Apostles
7 avril 2021 | 17:15
par Maurice Page
Partagez!