Vatican

Les «hérésies» d'Amoris laetitia: «une initiative indépendante» des 4 cardinaux de «dubia»

La ‘correction filiale’ d’Amoris laetitia publiée le 24 septembre 2017 par un groupe de laïcs, prêtres et théologiens est «une initiative indépendante», a déclaré Joseph Shaw. Elle «n’implique délibérément pas» les cardinaux auteurs de la lettre de questions – dubia – envoyée au pape François en septembre 2016, selon le site anglophone National Catholic Register.

Le cardinal Raymond Leo Burke – un des deux signataires des dubia encore vivants avec le cardinal Walter Brandmüller – a confirmé cette information au National Catholic Register. Cette correction, a-t-il déclaré «a été menée indépendamment des communications en cours […] au pape François au sujet des dubia». De plus, le cardinal Burke voudrait adresser une correction «fraternelle» et non «filiale» au pape François.

Un groupe de cardinaux pour répondre aux critiques

Par ailleurs, le National Catholic Register rapporte que le cardinal Gerhard Ludwig Müller, préfet émérite de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a suggéré que le pape nomme un groupe de cardinaux pour répondre aux critiques, au travers d’une disputatio théologique. Le pape, a-t-il estimé, «mérite plein respect pour sa personne et son mandat divin, et d’autre part, ses critiques honnêtes méritent une réponse convaincante». (cath.ch/imedia/xln/gr)

Le cardinal Raymond Burke est l'un des auteurs des 'doutes'
26 septembre 2017 | 14:51
par Grégory Roth
Partagez!